Chemins de fer : on pense la stratégie de développement

La 31e session du comité interministériel des infrastructures ferroviaires s’est déroulée mercredi dernier à Yaoundé sous la présidence du ministre des Transports.

Le ministre des Transports, Ernest Massena Ngalle Bibehe, a présidé la 31e session du comité interministériel des infrastructures ferroviaires (Comifer) mercredi dernier à Yaoundé. Plusieurs points étaient à l’ordre du jour de cette rencontre parmi lesquels l’état d’exécution du programme quinquennal des investissements ferroviaires, le suivi des dossiers de l’accident ferroviaire d’Eseka, la préparation des prochaines éditions du CHAN 2020 et de la CAN 2021, la sécurité aux passages à niveaux, l’occupation anarchique des emprises ferroviaires. Parlant des investissements ferroviaires, il a été indiqué qu’au 15 juillet 2019, la suite de nombre de chantiers était assurée. Concernant l’accident ferroviaire d’Eseka, le processus d’indemnisation des victimes et ayants-droit conduit par Camrail et ses assureurs évoluent normalement et tend à sa fin. Dans la même veine, le suivi de la dotation spéciale accordée par le chef de l’état, et des actions du comité mis sur pied quant à la gestion de ces fonds se poursuit dans les services du Premier ministre. 
S’agissant de la sécurité aux passages à niveaux, l’état des lieux indique que depuis le début de l’année en cours, 23 cas de collisions ont été enregistrés entre des convois ferroviaires et des piétons ou des véhicules routiers se trouvant sur ou à proximité de la voie, causant des morts au passage. « Nous avions parlé des sujets de sécurité en particulier les passages à niveaux au sujet desquels la sensibilisation se fait. Le deuxième point, c’est aussi parler de l’ensemble des infrastructures et des investissements en cours. Nous avons dégagé un certain nombre d’investissements qui doivent avoir lieu dans les prochains mois, notamment les voitures voyageurs neuves », a indiqué Pascal Miny, directeur général de Camrail qui prenait part aux travaux.
Après plus de cinq heures de travaux, les participants sont sortis satisfaits et prêts à relever les nombreux challenges qui se présentent. Le point a aussi été fait sur les travaux de réhabilitation du tunnel d’Eseka dont la procédure de contractualisation va bientôt être enclenchée. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category