Whatsapp : la course aux statuts

L’application semble prendre de l’avance sur Facebook, de moins en moins utilisé pour des posts personnels.

Une journée difficile au bureau ?  Une satisfaction, bonne action, heureuse nouvelle à célébrer ? Désormais, c’est par statuts Whatsapp qu’on le fait savoir. En images, vidéos, messages et simples émoticônes, chaque utilisateur a sa façon de s’exprimer. Des milliers d’utilisateurs de cette application de messagerie instantanée, en majorité des jeunes, ne se lassent pas d’y partager leurs histoires et émotions au quotidien. En cela, l’application semble même avoir pris le pas sur Facebook
Selon les résultats des enquêtes menées par le blog H.CM (Histoires du Cameroun) en février dernier, 83% des mobinautes ouvrent l’application à leur réveil. Le site révèle également que près de 30% des utilisateurs ouvrent l’application plus de 50 fois par jour. « Moi je suis connectée 24h/24. En ligne, je reçois des messages, mais je lis surtout les statuts de mes contacts », témoigne Nathalie Oloe, étudiante. Des statuts événementiels, ludiques, sentimentaux et même règlements de comptes… chacun y va de sa manière. Cette plateforme a la particularité de restreindre la visibilité des publications en limitant leurs accès aux contacts du répertoire. De plus, leur durée de vie sur la plateforme est éphémère : idéal pour ceux qui ne veulent pas laisser de traces. Le nombre de vues étant cependant comptabilisé, beaucoup d’utilisateurs, par discrétion, restent en mode sous-marin. Ils désactivent la confirmation de lecture et se baladent en toute tranquillité entres les statuts… C’est aussi cela la magie de la chose.    
« Utiliser les statuts sur Whatsapp coûte moins cher par rapport aux autres plateformes. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’on peut se permettre de publier des statuts à chaque occasion », explique Diyani Mbogos, utilisatrice. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category