Prévision budgétaires 2020-2022 : les dépenses à la loupe

Des conférences élargies de programmation et de performance associée se sont ouvertes hier à l’initiative du Minepat et du Minfi.

Le ministère de l’Economie, de Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) et le ministère des Finances (Minfi) organisent depuis hier à Yaoundé, les conférences élargies de programmation et de performance associée. Objectif : affiner la programmation triennale des dépenses des administrations pour la période 2020-2022. En clair, il s’agira, d’après le Minepat, Alamine Ousmane Mey, d’examiner et de valider les cadres de dépenses à moyen terme, ministériels pour la période 2020-2020 en cohérence avec les plafonds de crédits notifiés par le chef de l’Etat. 
En ouvrant officiellement les assises, Alamine Ousmane Mey a indiqué que ces conférences poursuivent plusieurs objectifs. « L’un porte sur la programmation et l’autre sur la performance ». Même si 2020 est à venir, les axes d’orientation des politiques publiques sont déjà connus. Il s’agira de la promotion d’une croissance plus forte et inclusive par un Etat facilitateur et investisseur stratégique. « Il sera question de rendre le secteur privé plus dynamique dans son rôle de créateur de richesses », a souligné Alamine Ousmane Mey. En matière de financement, les sources de financement du budget 2020 seront optimisées. « La préférence sera par exemple accordée au décaissement des soldes engagés non décaissés des projets en cours d’exécution », a précisé le Minepat. L’allocation de la trésorerie dans le cadre des fonds de contrepartie en investissement fera l’objet d’une gestion plus rigoureuse des ressources oisives des projets à financement conjoint logées dans les banques commerciales.
Parmi les domaines concernés par cette planification budgétaire, il y a la production, le social,  et la gouvernance. D’après Alamine Ousmane Mey, au vu de ce qui précède, le Bip 2020 devra être un budget de stabilisation et de consolidation du cadre macroéconomique. En rappel, les assises remplacent les conférences élargies de programmation. Elles intègrent désormais l’analyse de la performance attendue des actions à mettre en œuvre au sein des administrations. Aussi, le Minepat a-t-il instruit de mettre l’accent sur la maturité des projets. Les responsables de ministère devront aussi été appelés à prendre en compte les priorités budgétaires des administrations et faire preuve de réalisme dans la projection.
Les travaux prennent fin le mardi 13 août prochain.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category