Pétrole : un nouveau gisement au Congo

Sa mise en exploitation prochaine dans le nord du pays devrait faire basculer la production nationale de 350 000 à 983 000 barils par jour.

Avec la mise en exploitation prochaine d’un nouveau gisement pétrolier dans la région de la Cuvette située dans le nord du Congo, le pays devrait voir sa production quadrupler dans les prochaines années. Il ressort des caractéristiques de ce gisement onshore, le premier du genre pour ce pays, présentées samedi 10 août 2019 dans la localité d’Oyo, en présence du président Denis Sassou Nguesso, que le Congo pourrait produire jusqu’à un milliard de m3 dont 359 millions de barils, soit 983 000 barils par jour. Troisième producteur d’or noir d’Afrique subsaharienne, loin derrière le Nigeria et l’Angola et membre du cercle fermé de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le Congo produit actuellement 350 000 barils par jour. Mais, ce gisement officiellement dénommé « Delta de la Cuvette », établi sur une superficie de 9 392 m2 devra, grâce aux quatre puits identifiés, lui permettra d’améliorer ses performances en la matière et son classement. Il s’agit ainsi de l’aboutissement heureux d’un processus de recherche entamé dans les années 80. Après une longue période d’hibernation consécutive au choc pétrolier mondial de 2014, le secteur pétrolier au Congo devrait reprendre vie dans le pays.

Selon la Société africaine de recherche pétrolière et distribution (SARPD-Oil) et l’entreprise PEPA, les deux firmes chargées de son exploitation, le premier puits est en perforation depuis mars dernier. Conformément à un contrat de partage, l’Etat congolais qui a délivré le permis d’exploitation en 2006, bénéficiera de 35% de la production destinée au renforcement de son indépendance énergétique. «Renforcer l’indépendance énergétique du Congo, tel est le rôle que doit jouer le Delta de la Cuvette », fait savoir Claude Wilfrid Etoka, dirigeant des deux entreprises. « Nous ne sommes pas encore en phase de production, mais plutôt dans la dernière phase de perforation. Et, dans les déblais qui remontent en surface nous avons trouvé des huiles, c’està- dire du pétrole. Je peux confirmer qu’on a traversé des zones réservoir imprégnées avec des hydrocarbures. C’est un puits d’exploration pure », indique Albert Boukoulou Matondo, ingénieur forage sénior du gisement découvert. Pour les autorités congolaises, la mise en production annoncée du Delta de la Cuvette constitue un motif d’espoir énorme. « C’est une nouvelle qui nous réjouit tous », a déclaré le président Denis Sassou Nguesso.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category