Sécurité et commandement opérationnel : 32 lauréats de l’Eiforces prêts

La cérémonie de clôture du 5e Brevet d’études supérieures de sécurité et du 8e Diplôme d’état-major des forces de sécurité présidée jeudi à Yaoundé par le Mindef, Joseph Beti Assomo.

Deux promotions de hauts cadres de la police et de la gendarmerie viennent d’enrichir leurs compétences. Ils sont lauréats du 5e Brevet d’études supérieures de sécurité (Bess), et du 8e Diplôme d’état-major des forces de sécurité (Demfs). Tous issus de l’Ecole internationale des forces de sécurité (Eiforces), ils ont reçu parchemins et insignes jeudi dernier, au cours d’une cérémonie conjointe de clôture présidée par Joseph Beti Assomo, ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef), par ailleurs président du Conseil d’administration de l’Eiforces.
Constitué de 15 hauts cadres de gendarmerie et de police venant du Cameroun, du Congo et du Mali, le 5e Bess a duré du 12 novembre 2018 au 8 août 2019. Après avoir effectué des missions à Garoua au Cameroun, à Libreville au Gabon, à Tokyo et Hiroshima au Japon, ces stagiaires sont aptes à participer à la conception, à la planification et à la conduite des opérations dans un cadre national ou multinational. En plus, ils ont obtenu un master en sécurité internationale délivré par l’Institut des Relations internationales du Cameroun. S’agissant du 8e Demfs, ils sont 17 stagiaires officiers de gendarmerie et hauts fonctionnaires de police du Cameroun, du Congo, du Niger et du Togo. Au terme de six mois de formation (du 18 mars au 8 août) et de missions effectuées à Bertoua et à Libreville au Gabon, ils sont aptes à servir au sein d’un état-major en temps normal et de crise, notamment au sein des états-majors de la composante police pour des opérations de soutien à la paix.
En les félicitant, Joseph Beti Assomo a recommandé d’éviter « la sclérose et l’engourdissement intellectuel dans [leurs] analyses », parce qu’ils seront plus qu’avant, observés et jugés. En vue de renforcer le contenu de la formation, le Mindef a annoncé une concertation prochaine entre la gendarmerie et la police. Par ailleurs, un accord-cadre entre l’Eiforces et l’Iric est en préparation. La leçon de clôture de cette formation a été dispensée par le général de brigade Savihemba, chef d’état-major de la Force multinationale en Afrique centrale .
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category