Langues maternelles : on parle de préservation

Une rencontre initiée à cet effet par la Fondation Louobong Wabo récemment à Ndogpassi.

Ambiance de ruche pour le 4e anniversaire de l’école de langues maternelles et danses traditionnelles et la première édition du festival Louobong Wabo, il y a quelques jours au foyer Bandjoun de Ndogpassi. Notables, hommes, femmes, enfants, jeunes étaient là pour ce qui pouvait apparaître comme un retour aux sources. Dès l’entame de la cérémonie, le ton est donné avec l’exécution de l’hymne national avec instruments traditionnels et chanté en langue maternelle. Une surprise en même temps qu’un régal pour le public présent à cette rencontre initiée par Pierre Wabo, fondateur de l’école sous le thème : « Nos langues et cultures traditionnelles en voie de disparition », avec au programme une conférence, une exposition-vente de sacs, d’habits et parures traditionnels, la dégustation des mets du terroir, des sketches, des poèmes et un concours de danses traditionnelles.
Pour l’organisateur de cette rencontre et créateur de l’école des langues maternelles et danses traditionnelles, Pierre Wabo, des conférenciers Félix Teka et Djoukayo, tout part du constat selon lequel nos langues et cultures sont en voie de disparition si rien n’est fait. Leurs transmissions apparaît comme un impératif et doit être assurée afin que nos enfants, qui sont nos héritiers, prennent pleinement conscience de cette exigence pour qu’au rendez-vous du donner et du recevoir, ils puissent avoir leurs mots à dire. Les parents sont donc fortement interpellés au premier chef, eux qui doivent poser les premiers jalons de cette renaissance et maintenir ainsi allumé la flamme de la renaissance de la transmission de nos langues et cultures.  C’est un travail insoupçonné et de longue haleine, un véritable défi qu’entend relever Pierre Wabo, avec le concours de tous. Communautés, administrations, partenaires…  L’école de langues maternelles et danses traditionnelles qu’il a mise sur pied depuis quatre ans est une initiative qui devrait en appeler d’autres dans tous les coins du pays.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category