Sadou Hayatou : l' hommage de la nation

Les obsèques officielles instituées par le chef de l’Etat en l’honneur de l’ancien Premier ministre décédé le 1er août dernier, ont débuté avec l’arrivée de la dépouille hier soir à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen.

Emotion vive lundi, 12 août 2019 soir à l’aéroport international de Yaoundé- Nsimalen. Les restes de l’ancien Premier ministre, Sadou Hayatou, portés par une dizaine d’officiers de police, ont été installés dans l’espace aménagé pour la circonstance. Parents, amis, proches et hautes personnalités ont fait le déplacement pour un ultime hommage. Décédé à Genève le 1er août dernier des suites de maladie, l’ancien Premier ministre, du 25 avril 1991 au 9 avril 1992, a droit à des obsèques officielles instituées en son honneur par le président de la République. Le chef de l’Etat est personnellement représenté aux différentes phases de cet ultime hommage par le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji.

A l’arrivée de la dépouille hier, une brève cérémonie religieuse a été organisée et la prière dite par El Hadj Modibo Ibrahima, imam de la Mosquée d’Essos à Yaoundé. Après l’aéroport, le cortège funèbre s’est ébranlé vers la résidence du défunt au quartier du Lac à Yaoundé pour une veillée. La dépouille de ce prince de la famille régnante de Garoua rejoint ce jour le chef-lieu de la région du Nord. L’ancien Premier ministre y sera inhumé selon les rites de la tradition musulmane. Né le 15 février 1942 à Garoua, Sadou Hayatou a occupé d’importantes fonctions avant sa nomination comme Premier ministre. Diplômé des hautes études d’Outremer, il a notamment été directeur général adjoint, puis directeur général de l’ex- Bicic. Il fait son entrée au gouvernement le 22 août comme ministre de l’Agriculture. Par la suite, il a en charge le ministère du Plan, puis celui des Finances. Le 7 septembre 1990, Sadou Hayatou est nommé secrétaire général de la présidence de la République d’où il partira pour l’Immeuble Etoile qu’il va inaugurer comme Premier ministre. A cette fonction, il a conduit les travaux de la rencontre tripartite qui a regroupé des représentants des pouvoirs publics, des partis politiques et de la société civile en vue de trouver des solutions à la crise socio-politique que traversait le Cameroun en ce moment-là. Rencontre initiée par le président de la République, Paul Biya. Il a également été directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) pour le Cameroun de mars 1993 à janvier 2008.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category