Etablissements scolaires : vers la création de clubs anti-drogue

Une plateforme oeuvrant dans la sensibilisation des élèves contre l’addiction a présenté son programme mercredi dernier à Yaoundé.

Mettre K.O. les produits psychoactifs (alcool, chicha, tramol, chanvre indien…) et autres drogues en milieu scolaire. C’est le combat engagé une fois de plus en cette veille de rentrée scolaire par l’Association Foi & Justice en partenariat avec le Comité national de lutte contre la drogue. Les membres de cette plateforme œuvrant dans les établissements scolaires au Cameroun se sont concertés mercredi dernier à Yaoundé autour du thème : « La circulation et l’usage non médical des médicaments psychoactifs et autres drogues en milieu scolaire ». Le constat est clair, ce fléau a fait son nid dans nombre de lycées et collèges du pays. Une situation souvent à l’origine des faits divers qui défraient la chronique avec en acteurs principaux des élèves se livrant à la consommation des stupéfiants. Conscients de cet état de choses, les différents acteurs ont fermement pris l’engagement de tordre le cou aux produits psychoactifs qui jouent un rôle néfaste sur la santé mentale, morale et physique des jeunes. En effet, une enquête menée par l’association en juin 2017 auprès de 425 élèves âgés entre 14 et 18 ans des classes de Seconde, Première et Terminale dans deux établissements de renom de Yaoundé révèle un taux de consommation d’alcool à 82,14%. Cette étude donne également un taux de consommation des autres produits : 46,25% pour la chicha, 25,55% pour la cigarette et 6,11 % pour le tramol.

Même si la plateforme affiche un objectif largement atteint jusqu’ici, avec 20 établissements sensibilisés à Ya...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category