Football féminin : Ajara Nchout Njoya se confie à CT

Lundi dernier, Ajara Nchout Njoya était absente lors du nul 1-1 enregistré par le Cameroun face à l’Ethiopie. La veille, l’attaquante camerounaise inscrivait son sixième but de la saison en D1 norvégienne. C’était lors de la victoire 2-1 de Valerenga, son

Vous êtes en lice pour le Prix Puskas 2019 récompensant le plus beau but de l’année. Comment avez-vous accueilli cette prestigieuse nomination aux côtés de certains grands noms du football mondial ? 
C’est une fierté. Aujourd’hui je me rends compte que tout est possible dans la vie. Il est important de croire en soi, de se donner au maximum pour ne pas regretter à la fin. Au départ, ce n’était qu’un jeu. Après, j’ai constaté que le football pouvait devenir ma profession. Mon niveau actuel est le résultat de beaucoup d’années de travail. 
Ces dernières semaines, vous êtes particulièrement prolifique avec Valerenga, votre club. Où doit-on trouver la source de cet état de grâce ? 
Le travail. Lorsqu’on fait des efforts au quotidien, forcément les performances vont suivre. A chaque séance d’entraînement, je donne le meilleur de moi afin que mon club puisse en profiter. Les dirigeants de Valerenga attendent beaucoup de moi. Le foot européen est difficile pour les étrangers qui ne doivent pas avoir le même niveau que les joueuses locales. Par conséquent, c’est une obligation pour moi d’être toujours au top. 
Quelles sont vos ambitions en club et pour les prochaines échéances avec les Lionnes ? 
Il est question de chercher une qualification pour la Ligue des champions et si possible, remporter le championnat, même s’il est vrai que c’est un peu compliqué (Valerenga occupe actuellement la 4e place, ndlr). En coupe, nous jouons les demi-finales et nous allons tout faire pour aller en finale. Je demande à tous les Camerounais de voter (sur le site de la FIFA) pour mon but qui est en compétition avec ceux marqués par des grands joueurs comme Lionel Messi, Zlatan Ibrahimovic pour le Prix Puskas 2019 lors des prochains FIFA Awards. Je les invite aussi à nous soutenir massivement le 3 août prochain à Yaoundé lors du match retour face à l’Ethiopie. 
Le ballon d’or africain, vous y pensez ? 
Quand on joue au foot, les récompenses, il faut s’y attendre. Si aujourd’hui une telle éventualité se matérialise, je serai la plus heureuse. Pour l’instant je suis concentrée sur mon club et l’équipe nationale. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category