Le tour du monde des primes

Les récompenses varient selon les pays et ne sont souvent pas proportionnelles aux performances.
Environ quatre  millions de F. C’est ce que gagnera chaque athlète camerounais aux JO 2016. Ce qui correspond à la prime de participation et la prime de présence, auxquelles on aura soustrait les taxes règlementaires. Il faudra aussi y ajouter les primes prévues en cas de qualification et de victoire. Une somme jugée toutefois modique par certains. Pourtant, les Camerounais peuvent s’estimer heureux de percevoir cette somme, qu’ils gagnent une médaille ou pas. Ce qui n’est pas le cas de toutes les délégations. Pour la Grande-Bretagne par exemple, ce sera ... zéro Franc, médaille d’or ou pas. Cependant, les athlètes sous contrat avec Nissan recevront une authentique voiture en feuilles d’or s’ils terminent à la première place du podium. Les athlètes polonais, en cas de médailles, recevront également une voiture, bien plus normale celle-là,  tandis que l’Estonie exonèrera les siens d’impôts sur plusieurs années. En 2012, les 12 médaillés de la Biélorussie avaient été récompensés en saucisses, grâce à un partenariat avec des producteurs locaux. Une initiative qui sera reconduite cette année également.
Sinon, pour les pays qui offrent des récompenses financières en cas de podium uniquement, les montants varient et ne correspondent pas souvent au standing des pays. Par exemple, les Etats-Unis en sont à 14,7 millions F pour l’or, quand l’Italie promet 98,2 millions F à ses médaillés. La palme revient toutefois à l’Ouzbékistan qui offre 524 millions F à un athlète titré aux JO.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie