Distribution de gaz domestique : à l’école de la sécurité

Une centaine de distributeurs des régions du Sud et du Centre ont été formés pendant deux jours à Yaoundé sur la réduction des risques d’accidents dans leurs opérations quotidiennes.

Une centaine de distributeurs de gaz domestique des régions du Sud et du Centre ont pris part du 2 au 3 septembre dernier à Yaoundé, à une formation. Organisée par Global liquefied petroleum gas partnership, (Global Lpg partnership), une organisation onusienne sur le partenariat publicprivé, la formation portait sur les conditions sécurisées de stockage et de distribution du gaz domestique. Elle visait notamment à doter les distributeurs de Yaoundé et d’Ebolowa de compétences leur permettant d’agir en professionnels, mais surtout, de réduire les risques d’accident et d’incendie. « Les distributeurs jouent un rôle important sur le marché. Il s’agit seulement d’assurer le contrôle et la sécurité tout au long de la chaîne. De la sorte, leur sécurité, celle des ménages et la protection de l’environnement sont garanties », a indiqué Renzo Bee, responsable à Global Lpg partnership.

Selon de récentes statistiques mondiales, le gaz domestique et ses accessoires constituent les principales causes d’incendie dans les ménages. Les différents modules proposés aux participants portaient alors sur le rôle des distributeurs de ce produit, leur organisation personnelle, le service client et le stockage et la distribution. Les participants ont également eu des cours sur la composition chimique et sur les caractéristiques des principaux composants que sont le méthane et le propane. A l’issue de la formation, Kam Djenecis, patron d’une compagnie de distribution de gaz domestique a déclaré : « Cette formation a été une opportunité d’apprendre à manipuler en toute sécurité ce produit et ces accessoires. Je suis pourtant dans le métier depuis 12 ans ». Adolph Thome Djouke, secrétaire général du ministère de l’Eau et de l’Energie était présent à l’ouverture de la session. « La formation cadre parfaitement avec le plan gouvernemental visant à organiser et à professionnaliser les acteurs opérant dans ce secteur », a-t-il relevé. Le haut responsable du ministère a par ailleurs révélé que cette session tenue sous l’égide des Nations unies, sera également organisée à Ngaoundéré pour les trois régions du septentrion, à Douala pour le Littoral, mais aussi dans les régions de l’Ouest, du Nord-Ouest et du Sud - Ouest.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category