Rentrée culturelle nationale : quand l’art célèbre le développement

Au cours du lancement officiel de l’événement mardi, 10 septembre 2019 à Yaoundé par le Premier ministre, les artistes ont réitéré leur volonté de contribuer à l’émergence de la nation.

La Rentrée culturelle et artistique nationale (Recan) commence sous un beau jour. Mardi, 10 septembre 2019 au Musée national à Yaoundé, l’événement placé sous le très haut patronage du président de la République, s’est ouvert dans une ambiance chaude et festive. Le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, a lancé officiellement la quatrième édition de ce rassemblement mettant en exergue le patrimoine du Cameroun, devant nombre d’invités et de personnalités. Dans ses propos comme dans ceux du ministre, Bidoung Mkpatt, la volonté de faire des Arts et de la Culture une priorité de la course au développement, était perceptible. « La culture a son mot à dire dans tous les aspects d’une société unitaire et prospère », a déclaré le chef du gouvernement. Et le Minac de renchérir : « Ensemble, nous avons le devoir de contribuer au développement endogène, global et intégré de notre pays en vue de l’avènement d’une République exemplaire à l’horizon 2035. »

Le thème : « Contribution du sous-secteur Arts et Culture dans la consolidation toujours davantage de la paix, de l’unité et du vivre ensemble harmonieux pour un Cameroun émergent », choisi pour embrasser ces trois semaines de célébrations, se joint à cette pensée commune d’avancer vers des jours plus reluisants. Parlant au nom des artistes et des acteurs culturels, l’écrivaine Djaïli Amadou Amal a reconnu que la création est un don qui peut et doit être orienté vers le développement, ceci quelle que soit l’oeuvre de l’esprit utilisée. « Etre acteur de la culture, c’est refuser les conventions, les idées reçues… », a-telle souligné. Déjà, la patrie se montre reconnaissante pour le rayonnement apporté par de nombreux artistes au fil des générations. Sept d’entre eux ont été décorés par le Premier ministre au nom du chef de l’Etat. Gérard Essomba, Dikongue Pipa, Djaïli Amadou Amal, Edouard Elvis Bvouma, Quinta Eyong Ashu, Alenne Menguet et Jeanne Liliane Mani Mendouga ont reçu des distinctions. L’acteur Gérard Essomba a reçu la médaille de Commandeur de l’ordre national de la valeur.

Le Minac a évoqué une réforme pour permettre de manière spécifique et approfondie, le déploiement des artistes dans leurs différentes disciplines. Cette innovation n’est rien d’autre que l’organisation du sous-secteur en fédérations. Et cette Rentrée culturelle se dresse comme le moment propice pour tester la mise en place desdites fédérations : 23 au total. Après le coup d’envoi de cette quatrième Recan (meublé à Yaoundé par un carnaval et l’inauguration des stands) donné à travers les 10 régions du pays, place à présent à l’émulation de la scène artistique. Durant trois semaines, le public va vivre la culture entre théâtre, cinéma, musique, arts visuels, et bien d’autres disciplines, dans plusieurs espaces culturels sur l’ensemble du territoire national. La fête s’achève le 1er octobre prochain.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category