Ouest : sur un ton convivial

Le gouverneur Augustine Awa Fonka a lancé hier, à Bafoussam, la 4e édition de la Recan pour le compte de la région

Face à une foule debout et attentive, le sieur Fotié, au son des balafons traditionnels, exécute l’hymne national du Cameroun. Le ton du lancement officiel de la 4e édition de la Rentrée culturelle et artistique nationale (Recan) est ainsi donné à Bafoussam pour le compte de la région de l’Ouest. La première phase qui se déroule à la place des fêtes de Bafoussam, sera un savant mélange d’allocutions colorées par des prestations artistiques. Défilé de mode, ballets, sketchs, animations musicales et présentation de quelques oeuvres d’art, sont au menu. Les Arts et la Culture connus comme « thérapeutiques, unificateurs, conciliateurs, fédérateurs, didactiques, divertissants et financièrement bénéfiques pour tous », ont été présentées dans un style artistique à l’entame de la cérémonie par le comédien de théâtre, Wakeu Fogaing, le porte-parole des artistes.

Augustine Awa Fonka, le gouverneur de la région de l’Ouest qui présidait la cérémonie, s’inspirera des prestations effectuées, et du décor valorisé par les couleurs culturelles du terroir, pour vanter le riche patrimoine culturel de l’Ouest en particulier, et du Cameroun en général. Selon ce dernier, « l’Ouest a d’énormes ressources culturelles qui, bien valorisées, ne peuvent que grandement contribuer à impulser l’émergence et le développement local. Et le gouvernement, par les Recan, donne le ton de ce développement culturel ». C’est sous l’angle du vivre-ensemble harmonieux, bien valorisé par les us et coutumes locales, et par la culture dans son ensemble, que le délégué du gouvernement, Emmanuel Nzeté, trouve les fondements de la valorisation de la diversité culturelle locale, et son harmonisation aux cultures du monde. La seconde phase se déroule au coeur du carrefour Avenue Paul Biya de Bafoussam, site choisi comme village du Recan. Les 23 fédérations culturelles, après le défilé, exposent leurs oeuvres et leur savoir-faire, à l’appréciation du gouverneur et de toute sa délégation.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category