Les aménagements connexes vont commencer

Réalisés par la Maetur, ils sont entre autres constitués d’une barrière de sécurité, des pôles d’activités, des contre-allées, etc

Lorsque dans quatre mois la section rase campagne de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen sera ouverte au public, elle devra faire la fierté du Cameroun. Il ne faudra pas qu’on l’assimile à une route urbaine. Raison pour laquelle le ministère de l’Habitat et du Développement urbain et la Mission d’aménagement et d’équipement des terrains urbains et ruraux (Maetur) ont signé une convention spécifique pour l’aménagement de l’emprise technique de 200 m de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen.

En effet, d’après Louis Roger Manga, Dg de la Maetur « il faut une organisation pour éviter les accidents et atténuer les nuisances sonores et même visuelles. Dans tous les pays du monde tous les ouvrages sont limités par une clôture pour éviter des intrusions ». Il y aura donc un mur végétal anti bruit, des espaces verts et des équipements de part et d’autre pour rendre la vue agréable mais aussi la réalisation des contre-allées pour délimiter l’entrée publique et l’espace privé. Il est également prévu des pôles d’activités économiques. Au niveau de Nsimalen on aura des activités liées à l’aéroport (une zone de fret, des entrepôts frigorifiques, un hôtel). Le deuxième pôle sera logé au-dessus du pont de la Mefou, et des activités de loisirs. Au niveau de l’échangeur de Meyo, il sera installé un technopole puis le quatrième pôle au niveau d’Ahala va être dominé par les activités de commerce général. Ce sera aussi le point d’entrée du système de bus rapide qui sera mis en place dans la ville de Yaoundé. Le Dg de la Maetur a indiqué que sont également prévues l’installation des équipements de sécurisation par vidéo surveillance, l’érection d’un monument d’une hauteur de 9m au niveau du rond-point Nsimalen. La mission interministérielle conduite par Célestine Ketcha Courtès avait pour but de sensibiliser les populations pour lever les obstacles qui pourraient s’opposer à la réalisation de ces ouvrages. Pour le Minhdu, ces travaux d’embellissement des abords de l’autoroute vont inscrire cet ouvrage dans la liste de celles réalisées aux normes internationales reflétant l’ambition du Cameroun de se doter des infrastructures de qualité. Les travaux, dont les coûts n’ont pas été révélés peuvent donc démarrer.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category