Rentrée académique : l'heure est aux préinscriptions

Des milliers d’étudiants sont au four et au moulin avec ces démarches leur ouvrant l’accès aux facultés.

Depuis le 19 août dernier, les préinscriptions sont ouvertes dans les universités d’Etat du Cameroun. Lundi, 16 septembre 2019 matin à l’Université de Yaoundé I à Ngoa-Ekelle, c’était le premier jour de cours pour les étudiants du niveau I, contrairement à ceux des niveaux II et III qui auraient débuté la semaine dernière, comme le renseigne le vicedoyen chargé de la scolarité et du suivi des étudiants de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences humaines (FALSH), Rosine Matio Paki.

Pour les bleus, c’est un parcours du combattant qu’il faut affronter. Heureusement, leurs aînés de l’association des étudiants de l’université sont là pour les renseigner. Ces derniers, depuis l’entrée du Campus, accueillent les nouveaux. Identifiables grâce à leurs t-shirts blanc et des badges sur lesquels sont mentionnées les inscriptions: commission accueil et orientation, commission sécurité, supervision, commission antifraude, ceux-ci prennent la peine de donner les bonnes informations aux nouveaux, parfois perdus dans cet environnement vaste et neuf. C’est le cas de Anastasie Fertile Nguele qui se fait conduire par l’un des éléments de la commission Accueil et orientation dans l’amphi 1003 du campus. Ici, son dossier d’inscription est vérifié. « Nous leur remettons des cartons où seront classés les documents certifiés et les originaux. Puis, nous les conduisons dans leurs différents départements », explique Augustin Obam Zeh, un étudiant chargé de l’accueil et de l’orientation. Anasthasie Fertile Nguele et sa voisine de banc, Patricia Nanga, sont pressées d’en finir au plus vite avec toutes ces étapes et de commencer les cours. Contrairement à Nguele qui est venue accompagnée de ses parents jusqu’ici, pour Nanga, l’épreuve a été difficile. « La constitution du dossier a été très pénible. Il nous a d’abord fallu faire nos cartes d’identité. Puis nous sommes allés payer les frais de préinscriptions dans une banque. Un reçu nous a été remis pour faire des préinscriptions en ligne. Nous avons fait nos visites médicales au Centre médical du campus et nous avons été conduits dans une salle où des étudiants sont venus nous entretenir sur le fonctionnement de l’Université », relate Patricia Nanga. Un processus qui tire vers sa fin, puisque la dernière étape est le dépôt des dossiers à la scolarité. « Une fois le dossier déposé, deux jours après, ils obtiennent leur matricule en ligne. Tout ce qu’ils pourront revenir faire, c’est de récupérer leur carte d’étudiant », confie le vice-doyen chargé de la scolarité et du suivi des étudiants. A la date du 16 septembre 2019, l’Université de Yaoundé I, enregistrait plus 27 000 étudiants préinscrits, soit 10 490 étudiants en FALSH, 16 827 étudiants en Faculté de Sciences, et 210 étudiants en Faculté de Science de l’éducation.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category