« Le projet prend en compte les moyens disponibles »

Arnaud Philippe Ndzana, conseiller technique n°1 à la Communauté urbaine de Yaoundé.

Le Plan de mobilité urbaine soutenable de la ville de Yaoundé a été présenté au cours de la troisième Conférence internationale « Mobilise Your City » sur la mobilité urbaine en Afrique. De quoi est-il question concrètement ?

Le Plan de mobilité urbaine soutenable de la ville de Yaoundé a pour but de planifier la mobilité urbaine afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ce plan qui a été étudié grâce au concours de l’initiative « Mobilise Your City » en partenariat avec l’Union européenne et l’Agence française de développement a d’abord fait un diagnostic de la situation de la mobilité dans la ville de Yaoundé où il ressort que le système de mobilité est inefficace et coûte cher à l’usager. En plus il est polluant. On se trouve un peu dans un cercle vicieux où l’inefficacité du système de transport entrave le développement économique de la ville. Face à ce constat, il y a eu des pistes de solutions et de scénari qui ont été analysées. Et celles-ci vont dans le sens d’un travail sur les voiries, sur les transports artisanaux que sont les taxis et les motos-taxis, sur le développement d’un transport en commun de masse pour renforcer l’offre en bus, parce qu’un bus qui porte 100 personnes réduit le nombre de véhicules en circulation. A la fin, ce plan de mobilité urbaine soutenable de la ville de Yaoundé propose un système de transport urbain de masse sur la forme d’une croix avec un axe Nord-Sud et un axe Est-Ouest qui vont être les principaux axes de transport en commun. Il y a aussi des axes de rabattement et des pénétrantes avec une série de voirie.

Comment ce plan de mobilité urbaine soutenable de la ville de Yaoundé va se matérialiser sur le terrain ?

C’est un plan d’action réaliste qui prend en compte les moyens disponibles et les ressources qui sont déjà envisagées. A l’instar de la mobilité piétonne évoquée plus haut, et au sujet de laquelle la Banque mondiale a mis sur pied un projet. Celui-ci est en cours et sera effectif bientôt. Avec l’Agence française de développement dans le cadre du troisième C2D, il y a déjà un projet également en cours appelé « Yaoundé : cœur de ville » qui va appuyer la mise en œuvre de certaines actions du plan de mobilité urbaine soutenable. Tels que les aménagements des carrefours Mvan, Elig-Edzoa et Elig-Effa. Un autre projet avec l’Union européenne va appuyer aussi le Plan de mobilité urbaine soutenable par la création dans les deux villes de Yaoundé et Douala d’une autorité organisatrice de transport, d’un observatoire de la mobilité urbaine et d’une agence d’urbanisme. Toutes ces actions sont déjà concrètes et doivent concourir à améliorer la mobilité urbaine.

Où en est-on avec le Plan directeur d’urbanisme Yaoundé 2020 ?

Le Plan directeur d’urbanisme Yaoundé 2020 est en cours de révision. Tous les plans qui ont suivi l’élaboration de ce plan comme celui sur la mobilité urbaine soutenable sont des annexes au plan directeur d’urbanisme, principal document d’orientation. Celui-ci a prévu toutes ces actions. Le Plan de mobilité urbaine soutenable de la ville de Yaoundé est pratiquement la mise en œuvre du plan directeur d’urbanisme.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category