Lions indomptables : les chantiers d’Antonio Conceiçao

Bâtir une équipe compétitive et ramener de la discipline au sein de la tanière constituent les défis urgents du nouveau sélectionneur.


Dans quelques jours, Antonio Conceiçao Da Silva Oliveira, le nouveau sélectionneur des Lions indomptables, prendra officiellement ses fonctions. Mais le Portugais doit déjà se douter de ce qui l’attend à la tête de cette sélection pas vraiment comme les autres. Titillé sur la question lors de sa visite de courtoisie au stade Omnisports de Yaoundé dimanche dernier, le technicien a répondu par un sourire en annonçant qu’il s’exprimerait bientôt. On attendra donc d’en savoir un peu plus même si ses défis sont un secret de polichinelle.  
Le Cameroun, champion d’Afrique 2017, reste sur une élimination en 1/8e de finale de la CAN 2019 alors que le potentiel pour faire mieux était là. Ce résultat semble resté en travers de la gorge des autorités et du public. Il est donc question pour le nouveau patron des Lions de bâtir une équipe compétitive, avec les meilleurs joueurs camerounais, qu’ils se trouvent à l’étranger ou dans les championnats locaux. Une tâche ardue si on s’en tient au niveau des joueurs camerounais, qui ne brillent plus vraiment à l’international. Dans la foulée, Antonio Conceiçao réussira-t-il là où Clarence Seedorf a échoué en ramenant à la maison des joueurs qui se sont volontairement mis à l’écart à l’instar de Joël Matip ou de Nicolas Nkoulou ? Ou alors, dénichera-t-il quelques pépites avec l’appui de ses adjoints François Omam-Biyik et Jacques Songo’o ? Saura-t-il faire fi des habituelles interférences au moment de ses choix ?
Dans tous les cas, dans un pays où on aime les résultats tout de suite, il va falloir gagner. Qu’il s’agisse de matchs amicaux comme celui prévu le 12 octobre prochain contre la Tunisie ou encore des éliminatoires de la CAN 2021 et de la coupe du monde 2022. Avec forcément, en ligne de mire, le trophée lors de la prochaine CAN que le Cameroun abritera. Toutes choses qui concourront certainement à redorer le blason d’une équipe qui a besoin de briller à nouveau sur la scène africaine et même mondiale. 
Et cela passera forcément par une prise en main du vestiaire. Antonio Conceiçao et son staff vont devoir remettre de l’ordre dans la tanière s’ils veulent atteindre leurs objectifs. Selon de nombreuses sources, le manque de discipline dans l’équipe durant la dernière CAN a largement contribué à l’échec enregistré. Antonio Conceiçao, qui était encore un inconnu pour les Camerounais jusqu’au 20 septembre dernier, sera-t-il l’homme de poigne capable de rassembler les Lions indomptables autour d’un but commun? On le saura bien assez tôt.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category