Aide au développement : 178,8 milliards de L’AFD en 2018

C’est l’enveloppe consacrée par ce partenaire technique et financier pour de nombreux projets.

En 2018, l’Agence française de développement (AFD) a financé et réalisé de nombreux projets au Cameroun. Certains d’entre eux ont été achevés notamment les travaux du 2e pont sur le Wouri et ceux de l’entrée Ouest de la ville de Douala. Autres événements de l’Agence ayant marqué l’année 2018, la signature de la convention du 2e appui budgétaire et celle de la convention du projet Nachtigal sous des modalités innovantes de financement en partenariat public-privé. Ce projet a d’ailleurs été couronné par le prix Global multilatéral Deal of the year. L’on retient également le démarrage des travaux « Capitales régionales » dans les villes de Bafoussam, Garoua et Bertoua. Le financement de tous ces programmes et projets a culminé à 272,6 millions d’euros F soit 178,8 milliards de F. Ces informations sont contenues dans le rapport d’activités 2018 de l’AFD, rendu public le 17 août dernier.

L’on retient par ailleurs que ces projets de l’AFD sont financés à la fois sur les ressources du contrat de désendettement et de développement (C2D) mais aussi grâce aux outils financiers issus d’une large palette au premier rang desquels les prêts souverains concessionnels (qui bénéficient d’une bonification de l’Etat français). Cette palette s’est enrichie notamment avec des prêts peu ou non concessionnels, des prêts non souverains (prêts à des emprunteurs publics sans garantie de l’Etat). A cette liste s’ajoutent aussi des garanties, participations et plus récemment des subventions.

Et le Cameroun n’est pas le seul. Dans le monde, le rapport explique que l’Agence s’est engagée pour un investissement d’un montant de 11,4 milliards d’euros soit 7.477,9 milliards de F. Ce financement a accompagné de nombreux projets dans les domaines de la santé, du climat, de la biodiversité, la paix et l’éducation, le tout en cours de réalisation dans 115 pays avec un impact réel. Ainsi 463 000 filles ont été scolarisées, 14 millions de personnes ont un meilleur accès à la santé. 826 000 autres à l’eau potable et 7 millions de personnes ont bénéficié de l’électricité. Sans oublier la protection et la restauration de 50 000 km2 d’espaces naturels et le soutien à 60 000 PME. Le document indique par ailleurs que l’AFD a concentré plus de deux tiers des dons sur les 19 pays prioritaires de l’aide française et 50% de l’activité a été réalisée en Afrique.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category