Yagoua : une adolescente assassinée

Le corps d’Hélène Doumada Nevem, 14 ans, a été découvert vers 19 h le 17 septembre dernier dans son domicile, à quelques 200 mètres de la maison parentale. Informée, une équipe d’enquête composée du procureur de la République, d’un médecin légiste et des éléments du commissariat de la sécurité publique se sont rendus sur les lieux où ils se sont heurté à une foule surchauffée prête à lyncher Arthur Garsia et sa famille, tuteurs de la défunte soupçonnés de son assassinat. L’honorable Pierre Nikina, député à l’Assemblée nationale s’interpose et arrive à maintenir le calme momentanément. Pendant ce temps, Arthur Garsia et son fils Aristide Séidéa Garsia alias Jimi, 18 ans, élève en classe de 1ère A4 au lycée de Guidammoutou, suspecté lui aussi, sont exfiltrés par le mur arrière et conduits au commissariat de sécurité publique. Débordé par la foule qui cherche à mettre à sac toute la concession, le commissaire fait recours aux éléments du bataillon d’intervention rapide (Bir) pour permettre d’évacuer le corps à la morgue où se sont déroulées les investigations medico-légales. Le médecin a relevé plusieurs plaies dans la région pectorale gauche, dont deux très profondes ; des blessures occasionnées par des instruments genre stylets. Il a constaté également quelques
plaies au niveau du cou. Elle aurait subi également plusieurs viols avant de rendre l’âme. C’est donc suite à l’hémorragie due à ces multiples plaies que la victime serait décédée. Hélène Doumada Nevem, fille de Michel Nevem, gendarme à la retraite, était élève en classe de CM2 à l’école publique annexe groupe2 à Yagoua. Pour les populations, tout porte à croire que les suspects sont impliqués dans d’autres crimes crapuleux antérieurs, non élucidés. On se souvient, que Jeannette Gassida, une élève de classe de 6e  retrouvée dans la rivière Danay le 4 novembre 2018, avait subi les mêmes sévices.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category