Grand dialogue national : le soutien de la Cemac

Reçu hier en audience au Palais de l’Unité par le président de la République, Paul Biya, le président de la Commission de la Cemac, le Pr Daniel Ona Ondo, a félicité le chef de l’Etat pour l’organisation de ce forum en faveur de la paix au Cameroun.

« Quand le Cameroun tousse, toute l’Afrique centrale s’enrhume ». Cette déclaration du président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cemac) hier au Palais de l’Unité traduit son vœu de voir aboutir le Grand dialogue national qui s’ouvre lundi prochain à Yaoundé. Le Pr. Daniel Ona Ondo venait d’être reçu en audience par le président de la République, Paul Biya, par ailleurs président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat de la Cemac depuis le 24 mars 2019. En provenance de Malabo en Guinée équatoriale où la Commission a établi ses bureaux provisoires depuis l’instabilité sociopolitique à Bangui en RCA, le président de la Commission a été accueilli à l’esplanade du Palais de l’Unité, successivement par le chef du protocole d’Etat Simon-Pierre Bikele et le ministre, directeur du Cabinet civil, Samuel Mvondo Ayolo. Il était 12h45 minutes. La suite se déroule à huis clos dans les bureaux présidentiels au troisième étage, entre le chef de l’Etat et le patron du gouvernement de la Cemac. La durée de l’audience, près de 90 minutes, laisse penser que les deux hautes personnalités ont passé au crible des sujets brûlants de l’actualité dans la sous-région.
Répondant aux questions de la presse au sortir de cette entrevue, le président de la Commission de la Cemac a indiqué qu’il était venu féliciter le président de la République pour l’initiative de convoquer « une grande conférence sur la paix au Cameroun ». Pour le Pr. Daniel Ona Ondo,  cette conférence est importante pour les Camerounais parce que dit-il, « sans la paix, il n’y a pas de développement ». Comme il l’avait déjà fait lors d’une sortie épistolaire récente sur le sujet, le patron du gouvernement de la Cemac a indiqué que cette initiative de la paix au Cameroun va  irradier sur toute l’Afrique centrale car, rappelle-t-il, « le Cameroun représente en moyenne 40% du PIB de la sous-région ».
Comme on pouvait bien l’imaginer, la situation de la Cemac aura été aussi l’autre centre d’intérêt majeur de cet échange entre le président en exercice et le président de la Commission de la Cemac. « En tant que président de la Commission, je me devais de venir lui faire le point de la communauté », fait-il remarquer. Le Pr Daniel Ona Ondo dresse alors une bonne note de la situation économique globale dans la sous-région : «  La Cemac, à travers les grandes décisions prises par les chefs d’Etat en 2016, a sorti la tête hors de l’eau. Le taux de croissance est bon, l’inflation n’est pas élevée, nous avons une bonne couverture monétaire ». Mais le président de la Commission reconnaît que la Cemac est encore convalescente, d’où la nécessité selon lui de maintenir le cap des réformes.
Désigné en février 2017, le Pr Daniel Ona Ondo préside aux destinées de la Commission de la Cemac pour un mandat de 5 ans. Ancien Premier ministre du Gabon jusqu’en 2016,  il est professeur agrégé des facultés de droit et des sciences économiques. 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category