Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

Dialogue National

Grand dialogue national : une opportunité historique

Les assises qui s’ouvrent ce jour sur les hauteurs de Nkolnyada représentent, pour une écrasante majorité des Camerounais, et pour les vrais amis de notre pays, l’aboutissement d’une longue attente. En effet, la persistance des convulsions socio-politiques ponctuées de graves atrocités infligées injustement aux populations, appelait une catharsis collective pour que soient restaurées définitivement la paix, la fraternité et la concorde entre fils d’un même pays, unis par une communauté de destin. Ainsi, la perspective ouverte suite au discours à la nation du président Paul Biya le 10 septembre dernier prend corps et devient réalité.

Cinq jours durant, les participants au Grand dialogue national initié par le chef de l’Etat vont plancher sur l’avenir de notre pays, le Cameroun. Un avenir que nous voulons radieux pour nous, mais davantage pour les générations montantes. Cela exige de chacun des privilégiés qui vont assumer dès aujourd’hui une responsabilité historique courage, franchise, humilité, mais également un sens marqué du pardon, une volonté de réconciliation. Sans préjugés ni défiance. L’expression des ego devant céder le pas au patriotisme et à un souci ferme de cohabitation pacifique et fraternelle. Car, il est constant et irréfutable que ce qui unit et rassemble des Camerounais est de loin plus important que ce qui les divise.

En tout cas, il revient à la communauté nationale, à travers ses différentes composantes, de puiser avec lucidité au plus profond d’elle-même les ressources nécessaires pour transcender divergences et incompréhensions. Dans l’optique d’une refondation de l’unité et de l’intégration nationales qui nous ont valu jusqu’ici respect et admiration à travers le monde. L’on ne saurait nier, à cet égard, que le Cameroun a su faire figure de modèle très appréciable de cohésion sociale en tant que mosaïque stable et prospère. Et ce, au milieu d’une Afrique traversée par toutes sortes de turbulences et de traumatismes ravageurs.

On sait que le triangle national rassemble harmonieusement plus de 250 groupes ethniques sur lesquels s’adosse une diversité culturelle, religieuse et linguistique exceptionnelle. D’où l’étiquette gratifiante d’« Afrique en miniature » généralement accolée au Cameroun. En dépit d’inévitables couacs inhérents à toute communauté humaine. Il s’agit donc de consolider ces précieux acquis de solidarité, de paix et de tolérance, de les capitaliser au mieux, afin de permettre à la nation de poursuivre victorieusement sa marche vers son développement harmonieux à travers un progrès social partagé.

Longtemps réclamé par nombre d’acteurs du champ politique national, et même au-delà de nos frontières, le forum qui s’ouvre aujourd’hui offre donc une opportunité historique aux fils et filles de notre pays aux fins de prendre langue entre eux, les yeux dans les yeux sans immixtion extérieure. Ces assises sont une source de vif espoir pour le pays dans la perspective que soient jetées les bases d’un nouveau contrat social à travers des solutions consensuelles. A cet effet, les participants devront avoir à cœur de ne point décevoir les attentes du peuple camerounais qui rêve de paix de sécurité et d’osmose retrouvée sur l’ensemble du triangle national

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps