Nécrologie : Mgr Athanase Bala a rejoint le Père

L’évêque émérite de Bafia a été inhumé le 27 septembre dernier à la cathédrale Saint Sébastien. La messe de requiem a été dite par Mgr Julio Murat, nonce apostolique.

Il était assurément un grand homme. Pour lui, les hommages se sont multipliés jusqu’au dernier jour. Après une nuit de veillée en prières et en célébrations eucharistiques, la messe d’inhumation de Mgr Athanase Bala, évêque émérite de Bafia, a été célébrée vendredi dernier en la cathédrale de Bafia par Mgr Julio Murat, nonce apostolique au Cameroun et en Guinée équatoriale. Pour la circonstance, les évêques ont répondu présent, autant qu’un impressionnant clergé de prêtres de la congrégation des spiritains à laquelle Mgr Athanase Bala appartenait. Des fidèles catholiques y étaient par centaines.


Read also : 2021 GCE Exams : Marking Ongoing In Buea, Limbe

En effet, le défunt était présenté comme un évêque du peuple et non de l’élite. Les témoignages l’ont rappelé. Pour Mgr Abraham Kome, président de la Conférence nationale épiscopale du Cameroun et administrateur apostolique du diocèse de Bafia, « il a été un vrai fertilisant pour notre conférence épiscopale et pour le diocèse de Bafia. Il savait offrir les richesses de son humanité et de sa foi dans une étonnante discrétion, sans jamais bousculer ». Par la voix du nonce apostolique, le pape François a adressé ses condoléances à la famille chrétienne et naturelle de cet « infatigable pasteur ». Le président de la République, Paul Biya, a également partagé sa compassion et adressé ses condoléances par une correspondance adressée le 6 septembre dernier à Mgr Abraham Kome. Message relu avant que le défunt ne soit mis en terre. Mgr Athanase Bala a été fait grand cordon du mérite camerounais à titre posthume. Premier évêque spiritain camerounais, « il est devenu le tonton de tous. Il nous a tracé le chemin », a confessé l’abbé Albert Ndongo, supérieur provincial des spiritains à Yaoundé. Même s’il avait pris sa retraite depuis une dizaine d’années, l’évêque émérite de Bafia a laissé sa trace par des oeuvres. Il en est de la réouverture du petit séminaire de Saint André, de la création de nouvelles paroisses dans le grand Mbam et la mise en oeuvre de plusieurs partenariats avec d’autres paroisses, a témoigné Achille Bassilekin, porte-parole de l’élite mbamoise.


Read also : Rentrée scolaire : on inscrit déjà dans le privé

Mgr Athanase Bala s’est éteint le 3 septembre dernier des suites de maladie à l’âge de 92 ans. Aîné d’une fratrie de douze enfants, il avait choisi de servir le Seigneur et a rejoint la congrégation du Saint- Esprit. Ordonné prêtre le 3 juillet 1955 à Chevilly en France, il a été renvoyé comme professeur au petit séminaire d’Akono de 1956 à 1964. Douze ans plus tard, le pape Paul VI le nomme évêque coadjuteur de Bafia en 1976. Il est confirmé deuxième évêque titulaire du diocèse de Bafia en 1977, remplaçant Mgr André Loucheur. Il y a servi pendant 26 ans et a pris sa retraite en 2003.


Read also : Ecoles normales d’instituteurs : réflexion sur la mise à jour des programmes

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category