Nécrologie: Raymond Fobete n’est plus

Figure marquante des trois premières décennies du football camerounais après l’indépendance, le premier entraîneur Camerounais de l’équipe nationale est décédé samedi dernier.
Raymond Fobete a quitté définitivement notre monde des vivants samedi dernier à l’âge de 83 ans. Il  était hospitalisé depuis  trois semaines environ à l’hôpital général de Yaoundé. Celui que ses collègues entraîneurs de football et surtout les internationaux de la génération de Atangana  Ottou, Owona Pascal puis les Lions indomptables de la génération de Roger Milla et Abega Théophile appelaient affectueusement « Menches », a marqué de son empreinte le football camerounais des trois premières décennies de l’indépendance du Cameroun.  Elève au CREPS (Centre régional d’éducation physique et sportive) de Dschang à la veille de l’indépendance, il a exprimé ses talents de footballeur au sein de l’Aigle royale de Dschang.  A l’aube des indépendances africaines, Raymond Fobete participe, en qualité de capitaine de deux  sélections nationales de football et de handball, aux jeux panafricains de Madagascar,  aux côtés d’un gardien de but déjà célèbre à cette époque, Atangana Ottou dit « Remetter ».  Alors qu’il a achevé son parcours  académique au CREPS, Raymond Fobete est affecté au lycée Leclerc de Yaoundé puis au service départemental des sports à Edéa où il obtient une licence comme joueur dans l’équipe de football  locale, Sphynx. Il  effectue ensuite un passage éclair dans les services centraux du ministère en charge des sports puis obtient une bourse pour un stage d’entraîneur de football en France d’où il sort nanti d’un diplôme fédéral. En 1970, en qualité d‘entraîneur, il conduit l’équipe nationale de football à la coupe d’Afrique des Nations de Karthoum au Soudan. Alors que le Cameroun accueille en 1972 la 8e coupe d’Afrique des Nations, Raymond Fobete est secrétaire général de la Fédération camerounaise de football. Nommé directeur-adjoint des sports au ministère dédié, il revient plus tard à la Fécafoot puis à l’Office national des sports comme directeur administratif de l’équipe nationale de football, poste qu’il occupe sans discontinuité jusqu’à sa retraite, après avoir encadré les Lions indomptables victorieux de la CAN 1984 à Abidjan et de 1988 au Maroc  et  au Mondiale italien en  1990. Raymond Fobete était l’aîné d’une famille d’artistes connus tels que Liza Ngwa, elle aussi partie, et l’ex-entraîneur des Lions indomptables Jules Nyongha. Et c’est pour lui préparer un hommage digne que tous les Lions indomptables de son époque, les anciens dirigeants de la Fécafoot et anciens entraîneurs de football se réunissent  jeudi prochain 24 novembre à 16h au domicile de Jules Nyongha.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie