Semaine de l’habitat : opération villes propres

Le ministre Célestine Ketcha Courtès a ouvert hier les activités marquant la célébration internationale de ce secteur.

Œuvrer à l’accès à tous pour un habitat décent et à la modernisation des villes. C’est tout le sens de la semaine organisée dans le cadre de la célébration internationale de l’édition 2019 de la Journée mondiale de l’Habitat. La majorité des acteurs contribuant au développement des villes étaient présents le 3 septembre 2019 à l’Hôtel de ville de Yaoundé. Sic, Maétur, Crédit foncier, aménageurs, constructeurs, entre autres, sont venus exposer leur savoir-faire. Au cours de la cérémonie officielle de lancement de la semaine de l’habitat que présidait le ministre Célestine Ketcha Courtès, l’ensemble des Camerounais et les personnes de passage à Yaoundé ont été invités à venir visiter les multiples stands aménagés au « Village de l’habitat ». Une visite qui leur permettra de s’imprégner des différents chantiers et projets en cours au Cameroun. « Les entreprises citoyennes qui construisent nos voiries sont là. Nous avons également les sociétés qui s’occupent de l’assainissement, mais aussi des start-ups camerounaises qui transforment le plastique qui nous envahit en pavés autobloquants », a renseigné le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu).

C’est donc une semaine qui appelle l’échange d’expériences entre collectivités locales, entre pays et même entre continents. C’est là tout le sens de la série d’activités qui démarre avec pas moins de sept sessions spéciales qui porteront notamment sur les problématiques diverses d’urbanisation durable, cinq tables rondes thématiques centrées sur le thème de la journée, des sessions parallèles, une session de formation des élus locaux et des responsables des médias sur le nouvel agenda urbain. Outre ces activités, la célébration annuelle de cette Journée va contribuer à désigner chaque année la commune la plus propre du Cameroun. « D’ici lundi, vous allez découvrir l’arrondissement le plus propre. Et nous souhaitons que cette pratique se pérennise et que le Feicom continue donc à déplacer ses actions de ville en ville », a confié Célestine Ketcha Courtès. L’issue de ces activités devrait donc aboutir selon le Minhdu à la mise en œuvre des initiatives concrètes grandissant des logements adéquats et conformes aux recommandations du nouveau programme pour les villes et aux objectifs de développement durable, notamment l’ODD11 qui vise à rendre les villes et les logements sûrs, inclusifs résilients et durables.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category