La touche du président

Le dénouement du Grand dialogue national aura fortement marqué les esprits en raison de la pertinence des résolutions adoptées lors de ces assises unanimement considérées comme historiques. Cinq jours durant, à force de dévouement pour la cause de la patrie, les participants sont parvenus à s’accorder sur l’essentiel. Ce qui augure d’un avenir radieux pour la Nation. Par la magie du dialogue, un échange franc et sincère dénué de préjugés a eu lieu. Avec, au bout du compte, un sursaut patriotique dont les retombées splendides étonnent tous ces sceptiques qui minimisaient les chances de succès du grand forum initié par le président de la République.
Force est de constater que la méthode Biya s’est avérée payante parce que judicieuse et convaincante. L’on se rappelle que le chef de l’Etat avait, quelques mois auparavant, dépêché le Premier ministre, chef du gouvernement, sur le terrain, dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Dans le cadre d’une mission de paix, Joseph Dion Ngute avait alors pris langue avec de nombreux concitoyens de cette partie du pays, toutes tendances confondues. Il ne fait point de doute que le président Paul Biya a su tirer leçon de nombreux contacts et avis qu’il a rassemblés sur les turbulences qui s’étaient installées durablement sur cette partie du territoire national.
On ne comprend que mieux les choix présidentiels sur les thématiques retenues dans le cadre du Grand dialogue national autant que sur le casting des participants. Des Camerounais dont les contributions se sont appuyées sur l’attachement des uns et des autres à la préservation de la paix dans notre pays. Un précieux apport qui a largement participé à construire le succès de la rencontre du Palais des Congrès. Toutes choses saluées par le chef de l’Etat qui aura suivi attentivement les travaux du Grand dialogue national à travers un contact de tous les instants avec le Premier ministre.
C’est fort de la grande capacité d’écoute à lui reconnue que le président Paul Biya, mendiant et apôtre de la paix, n’a pas attendu la clôture des assises de la semaine dernière pour ordonner l’élargissement de 333 prévenus jusqu’ alors poursuivis devant les juridictions militaires, dans le cadre de la crise sécuritaire dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. C’est, en usant une nouvelle fois de ses prérogatives constitutionnelles que le chef de l’Etat a décidé, quelques instants après la clôture du Grand débat national, de la libération de certains responsables du MRC, des militants de ce parti ainsi que leurs alliés qui avaient été incarcérés pour violation de la loi, à la suite de la contestation des résultats de la présidentielle d’octobre 2018.
Des mesures de clémence qui s’inscrivent dans le souci constant de décrispation et d’apaisement qui anime le chef de l’Etat. Reste que la paix ne peut et ne saurait être l’affaire du seul Paul Biya, fût-il président de la République. Il revient à tous les Camerounais d’y œuvrer, chacun à son niveau. Y compris notamment ceux qui viennent de bénéficier des mesures de clémence du chef de l’Etat. Passé le temps des crispations, ponctuées d’affrontements sur divers aspects, les Camerounais dans leur ensemble, sans distinction de chapelles politiques, devraient se consacrer à l’édification d’une Nation plus unie, plus forte et prospère. Un tel objectif ne s’accommode guère de la défiance, du mépris, encore moins de nouvelles provocations.
L’on a pu voir et apprécier lors des récentes assises du Grand dialogue national à quel point une volonté partagée de consensus a permis de rapprocher des positions qui semblaient inconciliables au départ. Des solutions endogènes ont ainsi été proposées en peu de temps pour résoudre des divergences entres fils et filles d’un même pays. Qui plus est, en terre camerounaise. Sans qu’il y ait eu besoin de médiation ou d’arbitrage venu de l’extérieur. Telles semblent se dessiner les voies du futur dans la perspective d’une quête permanente de la paix et de la concorde nationales si indispensables au développement harmonieux du Cameroun, notre seul vrai bonheur.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category