How much : la tomate est de retour

Le cageot passe de 8000 F à 4000 F dans les marchés dé Yaoundé et les tas de 100 reviennent sur les étals.

Au marché dit 8e  hier matin à Yaoundé, des centaines de cageots et seaux de tomates sont alignés. Derrière ces caisses, des grossistes hèlent les ménagères à tue-tête. C’est que les fruits abondent sur ce site connu comme lieu de vente en gros des produits vivriers dans la capitale. Ici, le cageot de tomate se vend à 8000F. Un prix revu à la baisse, constate Maryse Ondoua, vendeuse de condiments. «  Le cageot est vendu à 4000 F au lieu de 8000 F il y a quelques semaines encore ».  Une aubaine pour les clientes. Trois dames rencontrées dans le marché ont chacune acheté quatre caisses pour 12 000F. « Il faut en profiter en ce moment, parce qu’après, les tomates coûtent souvent très cher », explique l’une d’elles. Des revendeuses venues d’autres marchés de la ville sont également en poste. Elles se ravitaillent en gros ici.
Au marché Melen, les revendeuses détaillent la tomate en tas. Ici, les prix varient entre 100 F et 300 F. L’enjeu, est d’attirer le plus de clients. « La tomate revient déjà sur le marché. J’achetais jusqu’à la semaine dernière, un cageot chez le grossiste à 7000, voire 8 000 F. Il y a deux jours, avec 8000 F, j’en ai plutôt pris deux », se réjouit la revendeuse. Elle explique également qu’elles ne sont pas les seules à en profiter, puisque cette baisse se répercute sur le prix du fruit une fois détaillé. Les tas de 100 F qui avaient disparu il y a quelques mois, sont de nouveau disponibles. Quatre fruits sont servis à 100 F. Près de 10 tomates, petites et grosses combinées, s’acquièrent à 200F. Chez Marie-Ange, une autre marchande, les tas de 500 F ont disparu. «Je le vends désormais à 300 F», nous apprend-elle.
Au marché Mokolo, sur des bâches installées au bord de la chaussée, cinq moyens fruits se vendent à 100 F. 11 ou 12 à 200 F. Et comme au marché Melen, les tas de 500 F sont rares. Ces prix, explique Emilie Kamdem, « décroîtront davantage en novembre, période de grande récolte de la tomate, avant de regrimper pendant la période des fêtes, en décembre prochain». Pour l’heure, les vendeuses font les yeux doux aux clients. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category