Visite de Paul Biya en France : succès sur toute la ligne

La visite effectuée la semaine dernière par le président de la République lui a permis, non seulement de prendre le pouls de la coopération entre Paris et Yaoundé, qualifiée d’excellente par les deux parties, mais aussi de réaffirmer son engagement à inte

Répondant à l’invitation de son homologue français, Emmanuel Macron, le président de la République, Paul Biya a effectué la semaine dernière une importante visite en France, en compagnie de son épouse, Chantal Biya. C’était dans le cadre de la sixième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Un forum dont l’objectif était de récolter au moins 14 milliards de dollars US soit environ 8.330 milliards de FCFA pour sauver 16 millions de vies et éviter 234 millions de nouvelles infections durant la période 2020-2022. Pour cette important rendez-vous qui participe du processus onusien d’élimination des épidémies de VIH, de tuberculose et de paludisme de la surface de la terre à l’horizon 2030, Emmanuel Macron a notamment convié une dizaine de chefs d’Etat et de gouvernement, avec en bonne place le président Paul Biya.

Cette invitation, loin d’être fortuite, traduit la reconnaissance par la France, l’un des principaux bailleurs du Fonds mondial, des efforts fournis par le Cameroun pour éradiquer ces pandémies sur son territoire. Elle constitue également une appréciation positive du rôle que joue la First lady du Cameroun, dans la lutte contre le sida, tant dans son pays qu’en Afrique.

Tout au long de son séjour en France, le président de la République a bénéficié de nombreuses marques d’attention de son homologue français. Il en est ainsi des échanges particulièrement intenses et cordiaux entre les deux hommes d’Etat, à l’occasion du dîner offert mercredi dernier en l’honneur des hôtes de marque. Et du tête-à-tête particulièrement chaleureux entre les deux personnalités ce 10 octobre 2019. Ce qui traduit à suffisance l’excellence des relations entre Yaoundé et Paris. Au cours de cette audience, le président Macron a longuement insisté sur le Grand dialogue national, pour avoir une idée plus précise de la manière dont il s’est déroulé, et des principales recommandations, auxquelles les participants sont parvenus. Aussi n’a-t-il pas manqué de féliciter son hôte pour l’organisation réussie de ces assises. Il l’a par ailleurs encouragé à mettre en oeuvre les résolutions qui en sont issues. Traduisant ainsi la volonté de la France de voir le Cameroun demeurer uni et en paix.

Le tête-à-tête de jeudi dernier a également permis de relever une convergence de vues entre les deux chefs d’Etat sur les questions qui préoccupent particulièrement leurs pays respectifs à savoir : la lutte contre le terrorisme et la gestion des réfugiés. Sur ces points également, Emmanuel Macron a exprimé son appréciation pour les sacrifices consentis par Yaoundé pour l’accueil des réfugiés et la lutte contre la secte terroriste Boko Haram. Quant à l’intérêt porté par le chef de l’exécutif français sur la situation économique des pays de la CEMAC, la réforme des institutions en Afrique centrale et le prochain agenda de la CEMAC, il n’est pas fortuit. La France qui est un important partenaire et bailleur de fonds du Cameroun et des autres pays de l’Afrique centrale encourage ces derniers à poursuivre des réformes entreprises depuis quelques années en relation avec le FMI et la Banque mondiale. Des réformes qui ont notamment permis d’éviter la dévaluation du Franc CFA.

Paris qui encourage par ailleurs la réforme des institutions sous régionales, reste attentif aux réflexions en cours concernant l’avenir de Franc CFA. Les contacts diplomatiques du président Paul Biya ne sont pas limités à la partie française. Le président de la République a également eu de nombreux échanges avec ses homologues africains du Burkina- Fase, de Madagascar, du Niger et de Centrafrique. Avec le président Touadera, les échanges ont notamment porté sur la situation socio-politique en RCA voisine et la préparation du prochain sommet de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale que le Cameroun devrait accueillir. S’agissant de la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, le président Paul Biya a saisi l’occasion de sa participation à la sixième conférence de reconstitution du Fonds mondial pour annoncer la contribution du Cameroun d’un montant de trois milliards de FCFA. Il a en coutre réaffirmé son engagement à intensifier la lutte contre cette pandémie dans son pays. Au total, que ce soit au plan diplomatique ou de la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, la visite que vient d’effectuer le président Paul Biya en France a été couronnée de succès sur toute la ligne. Et ce n’est pas le président français qui n’a pas tari d’éloges à l’égard de son hôte, pour ses efforts en vue de restaurer une paix durable au Cameroun et encore moins les centaines de Camerounais venus saluer le chef de l’Etat tant à son arrivée qu’à son départ qui le démentiront.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category