Sud: BIP 2016 : le taux de réalisation à près de 25%

L’évaluation des chantiers inscrits au budget de l’Etat dans la région du s’est faite le 20 juillet à Ebolowa.   Ebolowa a abrité  le 20 juillet 2016, la deuxième session du comité régional de suivi-évaluation de l’exécution physico-financière de l’investissement public (BIP) 2016. Sous la présidence de l’honorable Jean Jacques Zam, il en ressort de ces assises que le Sud, qui a reçu la rondelette somme de 8 147 800 000 F.Cfa de budget d’investissement public pour l’exercice en cours, affiche, à ce jour, un taux de réalisation physique de 23.43% et 13.63% d’exécution financière. Contre 16% à la même période en 2015. Pour Ferdinand Eyizo’o, délégué régional du Minépat pour le Sud, secrétaire dudit comité de suivi, la région enregistre son meilleur taux d’exécution physico-financier des cinq dernières années, à cette période. Au total, ce n’est pas moins de 519 projets qui doivent être réalisés au Sud avec l’enveloppe ainsi reçue. A cet effet, la situation de contractualisation des 237 premiers projets déjà recensés relevant du BIP, du Programme national de développement participatif et du FEICOM, y compris les projets de forage se présente comme suit : 199 avis d’appels d’offre lancés sur 206 Dossiers d’Appel d’Offre (DAO) reçus. Soit un taux de lancement de 96,6%. 161 projets sont déjà attribués et 69 contrats signés. 10 autres projets réceptionnés. Arrivé au 30 juin 2016, le comité a relevé que les départements de la Mvila et de l’Océan restent à la traîne, à cause, selon le délégué, du volume très important des projets logés dans les communes, représentant les ¾ du budget de ces deux départements. L’honorable Jean Jacques Zam a dit son espoir, suite à cette  performance remarquable si l’on tient compte qu’à la même période en 2015, le Sud affichait dans ses livres comptables un taux de 16%.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie