Action culturelle du Groupe des Etats ACP : la nouvelle feuille de route définie

C’était à l’occasion de leur 5e réunion qui s’est tenue du 19 au 20 octobre dernier au Niger. Le Minac, Bidoung Mkpatt a pris part à ces travaux.

Du 19 au 20 octobre dernier, s’est déroulée à Niamey au Niger, la 5e réunion des ministres en charge de la Culture du groupe des Etats de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Y prenaient part, des délégations de hauts fonctionnaires et experts de 79 Etats du groupe ACP, représentés par 50 ministres de la Culture et 29 experts. Le Cameroun, pays membre, était représenté par le ministre des Arts et de la Culture (MINAC), Bidoung Mkpatt. Le ministre était assisté par Jeanne Alvine Pom, chef de cellule des Etudes, de la planification et de la coopération au MINAC. Au cours de la cérémonie d’ouverture, présidée par le président de la République du Niger, Mahamadou Issoufou, le soussecrétaire général du secrétariat du Groupe des Etats ACP a rappelé que cette 5e réunion ministérielle s’inscrit dans un contexte de négociations engagées entre le Groupe ACP et l’Union européenne (EU). Ceci, en vue de la conclusion d’un nouvel accord de partenariat 2020. A cet effet, la partie ACP a mis en avant le rôle de la culture dans le développement endogène et durable dans les stratégies et politiques de coopération. Le chef de l’Etat nigérien a saisi l’occasion pour s’appesantir sur le rôle que la culture peut jouer afin de contribuer à la lutte contre la pauvreté et les attaques terroristes.

Au cours des échanges de cette 5e rencontre, les ministres en charge de la Culture se sont notamment penchés sur des axes majeurs tels que les perspectives innovantes des programmes ACPUE Culture face aux mutations rapides des nouvelles technologies dans un environnement particulièrement marqué par la prééminence des réseaux sociaux sur les principales caractéristiques et modalités de financement du nouveau programme ACP Culture, entre autres. Le ministre Bidoung Mkpatt, à la suite de ses homologues a tenu à féliciter la coopération française qui par le truchement du programme C2D apporte une contribution significative au développement du secteur culturel au Cameroun. Le MINAC a par ailleurs suggéré que certaines mesures visant à libérer l’immense potentiel de la culture soient mises en oeuvre. A l’issue des échanges, les ministres ont adopté le 20 octobre dernier, la Déclaration de Niamey qui définit les étapes de l’action culturelle du secrétariat ACP et les Etats membres au cours des prochaines années. Ce, à travers le Programme de soutien aux industries culturelles ACP qui sera lancé en 2020.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category