Régions

Koung-Khi : Donnacien Um installé

Le nouveau chef de terre a pris ses fonctions le 18 octobre dernier et doit poursuivre les actions de développement dans le département.


Un homme calme et doux. Un administrateur chevronné. Expérimenté. Pétri d’expérience. Un amoureux du commandement. Le 18 octobre dernier, à la place des fêtes de Bandjoun, le gouverneur Augustine Awa Fonka n’a pas fait l’économie de superlatifs pour présenter le nouveau préfet du Koung-Khi qu’il installait dans ses fonctions. En présence des forces vives du département dont le patriarche, maire de Pete Bandjoun, Victor Fotso.
Donnacien Um succède à Antoinette Zongo née Nyambone, mutée dans la Mefou-et-Akono. Ce quinquagénaire a été tour à tour chef de cabinet, adjoint préfectoral, sous-préfet puis préfet du Mbam-et-Kim depuis 2017 avant sa nomination le 7 octobre dernier. Le natif de Matomb (1969), dans le département du Nyong-et-Kelle, région du Centre, marié et père de cinq enfants, devra prioritairement renforcer les mesures visant à empêcher toute incursion des séparatistes dans le département. Il devra également intensifier la campagne de prévention routière en luttant contre le transport clandestin. L’intensification de la lutte contre la culture, le trafic, la commercialisation et la consommation du cannabis et de tout type de stupéfiants, sera également un grand chantier.
Augustine Awa Fonka a aussi prescrit au nouveau préfet de redynamiser et d’encadrer les comités de vigilance, de lutter contre le désordre urbain, le cambriolage répété des édifices publics et les conflits agro-pastoraux.
A la première femme préfet du Cameroun, le gouverneur a transmis les félicitations de la hiérarchie pour le travail abattu durant sept ans à la tête du Koung-Khi. Il a reconnu ses qualités d’intégrité, d’efficacité et émis le vœu de la voir poursuivre avec succès sa mission dans sa nouvelle unité administrative. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps