Cameroun - Suisse : concertation au sommet

Porteur d’un courrier du président de la Confédération suisse, l’ambassadeur Pietro Lazzeri a été reçu en audience lundi, 28 octobre 2019 au Palais de l’Unité par le chef de l’Etat

C’est un diplomate habitué du Palais de l’Unité qui y a été reçu hier, lundi, 29 octobre 2019 en fin de matinée par le président de la République, Paul Biya. Si le 22 mai dernier, date de sa dernière entrevue avec le chef de l’Etat, il y accompagnait des opérateurs économiques de son pays, hier S.E Pietro Lazzeri, ambassadeur de Suisse au Cameroun, était porteur d’un pli fermé du président de la Confédération helvétique, Ueli Maurer, à son homologue camerounais. A l’issue de l’entretien d’une heure avec le président de la République, il n’a pas révélé la teneur du courrier remis à son illustre hôte. Mais le diplomate n’a tout de même pas fait mystère de leurs échanges. Au menu, la coopération bilatérale entre les deux pays. « Nous avons discuté des relations bilatérales, de la situation au Nord- Ouest et au Sud-Ouest, du Grand dialogue national, mais aussi de l’engagement de la Suisse dans la recherche de solutions pacifiques et négociées ».

Sur ce dernier point, interrogé sur l’offre de médiation de son pays qui avait circulé dans le cadre de la recherche d’une solution négociée à la crise dans ces régions, S.E Pietro Lazzeri a indiqué n’avoir pas éludé la question au cours de cet échange avec le président de la République : « Nous avons discuté avec le chef de l’Etat de la contribution de notre pays », non sans rappeler les principes qui guident l’action de son pays dans ce domaine : « La neutralité, l’expertise et nous travaillons avec le consentement des parties ». Toutefois, l’ambassadeur de Suisse, qui s’est félicité de la tenue du Grand dialogue national convoqué par le président de la République, a souligné que le plus important reste incontestablement le bien-être des populations. Et il a assuré que son pays allait continuer à travailler dans ce sens.

Sur le plan bilatéral, le diplomate suisse a fait savoir, face à la presse, que les échanges avec le président de la République ont aussi porté sur des questions économiques : « Nous avons discuté du rôle des entreprises suisses, en particulier du groupe MSC (Mediterranean Shipping Company, Ndlr), dans le cadre du terminal à conteneurs de Douala ». Au-delà de cette question, le diplomate a souligné que les entreprises de son pays entendent continuer à travailler au Cameroun « avec efficience et performance » en vue d’oeuvrer au développement du pays. En projet avec le Cameroun, la question de la double imposition qui doit désormais être évitée aux opérateurs économiques des deux pays dans le cadre des échanges entre la Suisse et le Cameroun « afin que les entreprises suisses et camerounaises soient imposées une seule fois ». S.E Pietro Lazzeri s’est dit confiant quant à l’avenir de la coopération entre son pays et le Cameroun avant de quitter le Palais de l'Unité.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category