Sports

Marathon international de Douala : le Kenya détrôné

Le Camerounais Justelin Foimi a brisé le signe indien en remportant la 3e édition de la course dimanche dernier.

C’est dans la liesse populaire que le Camerounais Justelin Foimi a franchi la ligne d’arrivée du Marathon international de Douala (Mid), dimanche dernier à la Besseke. 2h15min 22 secondes. C’est ce chrono qui lui a permis de battre le record de la compétition détenu jusqu’ici par un Kenyan, à savoir 2h20 minutes. Le dossard 470 a atteint son objectif pour le Mid : mettre un terme à la suprématie des Kenyans.
Cette victoire n’est pas le fruit du hasard. C’est au Kenya qu’il est allé la chercher, en y passant quatre mois de préparation avec l’appui technique et financier de la présidente du comité d’organisation du Mid, Eliane Nana, et ses partenaires. « Au départ, j’ai eu de la peine à m’adapter au climat, à l’altitude et à l’alimentation. Quand j’ai commencé à faire de bons chronos aux côtés des Kenyans, j’ai réalisé que je pouvais gagner le Mid. C’est ce que j’ai fait aujourd’hui et j’en suis fier », a affirmé Justelin Foimi. Les deuxième et troisième marches de ce podium étaient respectivement occupées par Henry Kosgey et Simon Tarius, deux Kenyans. La suprématie kenyane a cependant persisté chez les dames, avec Sheila Jepkosei à la première marche, suivie de deux de ses compatriotes.
Les autres disciplines, à savoir le semi-marathon, la marche familiale et le « marchaton », ont été dominées par les Camerounais. Au cours de la conférence de presse tenue après la course, Eliane Nana s’est félicitée de cette première victoire camerounaise. Elle a annoncé le retour de Justelin Foimi au Kenya pour poursuivre la préparation des prochaines compétitions, notamment le Marathon international de Ouagadougou au Burkina Faso, prévu en décembre prochain.
La Fédération camerounaise d’athlétisme, par la voix de son secrétaire général, Charles Kooh, s’est engagée à apporter davantage d’appui technique au Mid, à Justelin Foimi et d’autres athlètes en vue des compétitions à venir. L’homologation des courses par la Confédération africaine d’athlétisme et la Fédération camerounaise d’athlétisme, l’introduction des puces dans les dossards, pour plus de crédibilité dans les résultats, constituaient certaines des innovations du 3e Mid. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps