Youth Connekt : vers la validation des outils d’implémentation

Un atelier de trois jours, lancé mardi à Douala par le Minjec, s’achève ce 31 octobre.

Le document projet qui sera mis en œuvre en vue de l’implémentation de l’initiative « Youth Connekt » est en cours de validation à Douala. L’atelier de validation des consultations nationales se tient depuis hier, 29 octobre. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique (Minjec), Mounouna Foutsou, en présence du gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, notamment.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

Pour le Minjec, au cours des trois jours de travail, il sera question de discuter des conclusions du processus de contextualisation du concept, et de finaliser le document programme et la feuille de route. Une attention particulière sera également accordée aux modalités et dispositifs institutionnels de mise en œuvre de l’initiative, ainsi qu’à la mobilisation des ressources qui constituent la clé de tout processus.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

Madeleine Julie Eloundou, représentante du Programme des Nations unies pour le Développement (Pnud), qui accompagne le gouvernement dans ce projet, a indiqué : « On a élaboré un projet pour mettre en œuvre l’initiative « Youth Connekt » au Cameroun. Il fallait mettre la touche camerounaise. C’est pourquoi nous avons invité les parties prenantes, depuis le début, pour le faire ».

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Un accent sera mis en outre sur la communication. Selon la représentante du Pnud, les jeunes estiment qu’ils ne sont passés informés sur les opportunités qui leurs sont offertes. Par ailleurs, ces derniers pensent que rien n’est fait pour eux. Madeleine Julie Eloundou a aussi précisé q qu’à la fin des travaux, les différents gaps constatés seront comblés par le projet. La veille, déjà 28 octobre, le Minjec a rencontré des opérateurs économiques de Douala au sujet de l’initiative « Youth Connekt », pour leur expliquer le bien fondé de ce projet.

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Mounouna Foutsou a également visité de nombreuses entreprises après son passage au Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), où il a eu des entretiens avec le secrétaire exécutif, Alain Blaise Batongue, qui lui a promis le soutien du mouvement patronal.

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

Rappel : l’initiative « Youth Connekt » a été implémentée pour la première fois au Rwanda en 2012, ce qui a permis que de nombreux problèmes liés à la jeunesse trouvent des solutions.

Read also : Mise en place des exécutifs régionaux : le jour-j

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category