Fête de la Toussaint : l’heure du recueillement

Dimanche, 3 novembre 2019 à Yaoundé une messe a été dite à l’occasion de cette célébration par Mgr Julio Murat, nonce apostolique au Cameroun et en Guinée Equatoriale.

C’est dans la joie et la foi que les fidèles catholiques ont célébré la solennité de la Toussaint dimanche, 3 novembre 2019 à la Basilique Marie-Reine-des-Apôtres de Mvolyé à Yaoundé. Des voix de la chorale agrémentées des instruments de musique ont retenti pour accompagner les prières vers le ciel ensoleillé. Ceci pour commémorer ces élus que sont les saints, connus et anonymes, qui nous ont précédés auprès du Seigneur. Au cours de cette célébration pontificale, Mgr Jean Mbarga, archevêque métropolitain de Yaoundé a exprimé sa gratitude à Mgr Julio Murat, nonce apostolique au Cameroun et en Guinée Equatoriale, célébrant principal. C’est ainsi qu’il lui a dressé un bref aperçu de l’historique de cette basilique devenue église papale avant de plonger les brebis du Christ dans la signification de la Toussaint. « Confions nos vies aux saints parce que, ceux qui nous ont précédés sont marqués du signe de la foi », a rappelé Mgr Jean Mbarga.

Dans son homélie, le nonce apostolique s’est appesanti sur l’histoire des saints dont le nombre est incalculable, parce que composés d’hommes et de femmes d’une multitude des nations, tel que le décrit l’Apocalypse de Saint Jean. « La sainteté se manifeste de différentes manières. Elle n’a pas de frontières et se réfère aux frères et sœurs qui ont témoigné en silence leur foi et qui se sont laissés aimer et façonner par Dieu. Elle est un don, mais, il faut la désirer », révèle Mgr Julio Murat. S’inspirant des Béatitudes dans l’évangile selon Saint Mathieu, le prélat a demandé aux chrétiens d’apprendre à devenir des disciples de Jésus-Christ partout où ils se trouvent. Dans cet appel à la conversion et à la réconciliation avec Dieu et nos semblables, les fidèles doivent aspirer un jour à contempler le Seigneur dans un face-à-face pour l’éternité. Mais avant, chacun est appelé à effectuer un examen de conscience. Après la bénédiction finale, le peuple de Dieu autour du Nonce apostolique et de l’archevêque métropolitain de Yaoundé, en procession, s’est rendu au cimetière de Mvolyé où des fleurs et des cierges ont été déposés sur les tombes des évêques qui y reposent depuis des années.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category