Changements de grade chez les chercheurs : 135 dossiers en examen

Ils ont été étudiés hier par la Commission en charge, à l’effet de permettre à ces chercheurs d’évoluer en grade.

La Commission centrale de grade des chercheurs des instituts du ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation (Minresi) était chargée d’évaluer des dossiers hier. C’était au cours d’une session présidée par le secrétaire général du Minresi, Rebecca Madeleine Ebelle. Avec 135 candidatures soumises à l’appréciation des experts d’universités en vue de l’obtention d’un grade supérieur. Concrètement, il s’agit de 98 attachés de recherche désireux de passer au grade de chargé de recherche. 33 chargés de recherche voulant accéder au grade de maître de recherche et de quatre maîtres de recherche qui souhaitent passer directeurs de recherche. Ces derniers proviennent des huit instituts de recherche du Minresi : l’ Institut de Recherche agricole pour le développement (Irad), l’Institut national de cartographie (INC), l’Agence nationale de radio protection (ANRP), l’Institut de recherches géologiques et minières (IRGM), la Mission de promotion des matériaux locaux (Mipromalo), l’Institut de recherches médicales d’études des plantes médicinales (IMPM), le Centre national d’éducation (CNE) et le Comité national de développement des technologies (CNDT).
L’évaluation d’un chercheur se fait en tenant compte de la publication des recherches de haute qualité, sous une forme accessible à la communauté scientifique internationale ; la pertinence ou l’application des résultats de recherche par rapport aux objectifs de développement socioéconomique ; la performance scientifique de haute qualité du chercheur, entre autres. Par exemple, pour le passage au grade de chargé de recherche, « lorsqu’on a un doctorat, il suffit d’avoir produit un article scientifique publié dans un journal. Et lorsqu’on n’est pas titulaire d’un doctorat, il faut avoir au moins un master recherche ou un DEA et être inscrit en thèse. Et lorsqu’on a rempli ces conditions pour l’obtention du diplôme, il faut avoir deux ans d’ancienneté dans le grade et produire deux articles », a expliqué Dr. Jean Marcel, membre de la Commission. Il faut par ailleurs noter que ces critères d’évaluation pour l’avancement en grade dépendent de ces publications scientifiques, de l’ancienneté dans le grade et du diplôme le plus élevé.
En outre, il peut arriver des cas où tous les dossiers sont retenus ou rejetés. Pour que Ce dernier cas soit évité, il existe un processus d’évaluation en quatre phase: le dépôt du dossier au niveau des institutions de recherche puis au ministère de l’Enseignement supérieur ; l’envoi des dossiers aux experts, des examinateurs indépendants spécialisés dans le domaine du chercheur ; l’audition des chercheurs pour ceux qui sont candidats au grades de maîtres et de directeurs. La quatrième phase est relative à la sanction du Minesup, qui signe l’acte de changement de grade.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category