Msem Todjom 2019 : une 8e édition prometteuse

Le préfet du Koung-Khi, Donnacien UM, a présidé samedi dernier, le lancement officiel du festival des arts et de la culture du peuple Bandjoun.


C’était la joie des retrouvailles à la place des fêtes de la chefferie Bandjoun le 9 novembre dernier. Un moment de communion entre les filles et fils « Todjom », avec à leurs côtés, des invités divers. Aux premières loges, les ministres Madeleine Tchuinté, Joseph LE et Gabriel Mbairobe. Tous étaient les hôtes privilégiés de la cérémonie officielle de lancement des activités des Journées culturelles du peuple Bandjoun encore appelées « Festival Msem Todjom ». Une présence colorée, vantée par Albert Kouinché, le président du Comité d’organisation de ce festival, comme « la matérialisation du vivre ensemble camerounais, et l’attachement d’une nation à tous les pans culturels qui fondent et forment la diversité et l’identité camerounaise ». 
Pour le lancement, le chef Bandjoun, Sa Majesté Honoré Djomo Kamga a tenu à mettre l’accent sur la coloration culturelle. Du décor des lieux, aux premières prestations. Instruments de la pérennité des us et coutumes de ce terroir, plusieurs groupes de jeunes âgés de 5 à 15 ans, formés à la maîtrise des pas de danse Todjom, ont été les premiers à s’illustrer sur la scène. Ils seront suivis par leurs aînés qui exécuteront la grande danse « Mwouop ». Une parade au cours de laquelle, les hommes, torse-nu, brandissent leurs lances pour rappeler qu’ils sont les protecteurs de la famille et des valeurs morales du groupement. Les femmes vont leur emboiter le pas avec la danse « Mesouh ». Exhibition mettant en valeur les atouts de la procréation, de la maternité, les qualités de mère travailleuse chargée de nourrir la famille. 
Placée sous le thème « Promouvoir sa culture, construire son héritage », cette huitième édition du Msem Todjom va se dérouler du 9 au 16 novembre au vu des premières tendances en termes d’activités, d’illustrations et d’attractions, comme l’a conclu le préfet du Koung-Khi, Donnacien UM qui a présidé cette cérémonie d’ouverture officielle,  « une opportunité de valorisation des richesses de ce peuple, d’écotourisme, de bonnes affaires économiques, sociales et culturelles ». La cérémonie d’ouverture était suivie hier par une marche baptisée « Sur le pas de nos ancêtres ». Les fils Bandjounais ont refait le trajet de 29 km, effectué par leurs pères fondateurs qui sont partis de la chefferie Baleng pour fonder sur le site actuel, le groupement Bandjoun.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category