Insécurité Ebonè : des mesures pour ramener la sérénité

Promesse de Son Excellence Mbella Mbella ce 6 novembre au lycée et à la mairie de la localité.

Deux messages sont à retenir de la visite du ministre des Relations extérieures, Son Excellence Mbella Mbella, dans l’arrondissement de Nlonako, département du Moungo, région du Littoral, ce 6 novembre 2019. Visite qui fait suite à la vague d’insécurité qu’a connue Ebonè, le chef-lieu de la circonscription, pendant le mois d’octobre dernier. Visite qui a mené le Minrex au lycée bilingue d’Ebonè, établissement dont le proviseur, Adolf Tambe, avait été victime d’une violente agression. S.E. Mbella Mbella s’est ensuite rendu à la mairie dont les locaux avaient été cambriolés.
Il s’agissait donc pour le Minrex de transmettre le message de réconfort et de solidarité du gouvernement. Il était également question de rassurer la population que le gouvernement veillera à ce qu’elle retrouve paix et sérénité. Un objectif qui a besoin du concours de tous, de l’autorité administrative aux communautés, en passant par l’élite dont fait partie le ministre, fils de Nlonako. C’est dans ce cadre qu’il a participé à une réunion de sécurité avec le préfet du Moungo, Yves Bertrand Noël Ndjana, dans la matinée du 6 novembre : « Le préfet, avec beaucoup d’engagement et de détermination, est en train de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour que la localité de Nlonako et même le Moungo [entrent] dans le plan global de la sécurisation de notre département pour la restauration de la paix, la sécurité et la quiétude de la population qui est dans l’angoisse. Et que cela puisse se faire le plus rapidement possible. »
Des messages transmis tour à tour lors de deux réunions au lycée avec les enseignants et à la mairie avec le personnel communal. Lors du premier arrêt, le proviseur Adolf Tambe a réitéré l’engagement du corps enseignant à mener à bien sa mission d’éducation dans l’arrondissement de Nlonako. Il en a profité pour soumettre quelques doléances. Ainsi, en plus de l’insécurité, le proviseur a évoqué la vétusté des infrastructures. Une dernière doléance que le Minrex a promis de transmettre à qui de droit. Sur l’insécurité, il a tenu à calmer les peurs des enseignants et des élèves : « La paix va régner. » A la mairie, l’édile Félicité Manon a assuré que la municipalité à son niveau prendra déjà des mesures pour assurer la sécurité. Pour S.E. Mbella Mbella, cette descente à Ebonè était nécessaire, parce que « le développement ne saurait être possible dans l’insécurité. »
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category