PME : bons plans pour financements

Des promoteurs d’entreprises basées à Douala édifiés sur le sujet le 15 novembre dernier par l’Apme.

Mettre en contact les Pme du programme Cameroon Food Packaging and Quality – qui vise l’amélioration des parts de marché des entreprises agro-alimentaires – avec les autres acteurs de l’écosystème dans lequel elles évoluent. Voilà le but que visait l’atelier organisé vendredi dernier 15 novembre à Douala par l’Agence de Promotion des Petites et moyennes Entreprises (Apme). Outre les promoteurs de Pme, l’opération a enregistré la présence du Centre technique agro-alimentaire (Cta), de différentes banques, d’un distributeur de code barre, entre autres. « L’idée pour nous était de faciliter les contacts entre nos Pme et ces partenaires, afin que celles-ci accroissent leurs parts de marchés », a indiqué le chef de la division du Développement et de la Restructuration des entreprises à l’Apme, Josué Bikoun.

Au cours des travaux, la question des normes et de la qualité a été abordée, avec en filigrane l’évocation de la loi du 11 décembre 2018 sur la sécurité sanitaire. « Pour mettre les produits agro-alimentaires sur le marché, il faut avoir une autorisation, des bonnes pratiques d’hygiène, de fabrication, et un contrôle qualité », a rappelé Josué Bikoun. Autant d’atouts que les Pme doivent avoir dans leur manche si elles veulent bénéficier d’un accompagnement conséquent. Et là aussi, elles sont soutenues : « Nous orientons nos entreprises vers l’Anor, et l’Apme a subventionné l’acquisition, pour toutes ces entreprises, de la norme NCO4 sur l’étiquetage (…) pour leur montrer qu’il est important de suivre les normes », a encore déclaré le responsable de l’Apme.

Sur un autre plan, au cours des travaux, il a été admis que les Pme gagneraient à se mettre ensemble pour commander des emballages, « que ce soit auprès des acteurs locaux ou internationaux ».

Francine Lambou, promotrice d’entreprise, a dit sa satisfaction à l’issue des travaux, estimant avoir beaucoup appris, elle dont la structure, qui fait dans la restaurationnutrition, n’a été créée qu’en début 2019. « Le séminaire m’a appris des choses que je ne connaissais pas, étant nouvelle dans l’agro-alimentaire. Je sais désormais qu’avant de présenter ma demande de financement aux banquiers, je dois respecter les normes. Je remercie l’Apme et le gouvernement camerounais pour le soutien aux entrepreneurs camerounais dans ce sens », a-t-elle déclaré.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category