E-commerce : Jumia Cameroun ferme

Depuis hier 19 novembre 2019, la nouvelle de la suspension des activités est connue des partenaires de l’entreprise.

En attendant l’annonce officielle au grand public, Jumia Cameroun a informé ses partenaires de la suspension de ses activités pour une durée indéterminée. Une correspondance dans ce sens a été adressée aux vendeurs le 18 novembre dernier par Koné Dowogonan, le directeur général de Jumia Cameroun. La décision de mise en veille de l’entité a ainsi pris effet mardi, 19 novembre 2019, après cinq ans d’activités au Cameroun. Les raisons évoquées au sein de la filiale camerounaise du groupe de e-commerce, basées sur une analyse poussée du marché, sont le manque de rentabilité du Business Model et l’impossibilité de fournir les résultats attendus par les investisseurs, avec les fortes contraintes du contexte économique local.

Le processus de mise en veille va s’étendre sur un à deux mois. Mais déjà, le site officiel local a été fermé. Toutefois, les équipes de Jumia Cameroun ont redirigé tout son trafic vers un site de vente directe, Jumia Deals, qu’elles ont mis en place et qui permet aux vendeurs et aux clients de continuer leurs transactions en ligne, sans commission. Des vendeurs qui devront s’organiser pour pouvoir livrer les clients, mais qui seront encadrés par des partenaires logistiques de Jumia. De plus, ces vendeurs vont récupérer leurs marchandises et pour ce qui aura été écoulé, leur dû leur sera versé. Des paiements qui ont débuté lundi. Quant aux clients qui ont prépayé leurs commandes, ils seront remboursés.

Côté devenir des employés, ils sont environ 130 concernés, faisant partie des équipes opérationnelles. Les responsables de l’entreprise ont donc travaillé sur deux aspects : le paiement des droits et la relocalisation. Ceci après plusieurs réunions avec les délégués du personnel, avec l’assistance de l’inspection du Travail dans le Littoral. Ce qui a débouché sur un accord collectif. Sur le premier volet des droits, les employés ont reçu le préavis, l’indemnité de licenciement, la prime de bonne séparation, l’indemnité de congés acquis, sans oublier un bonus octroyé par l’entreprise. Et en cas de reprise des activités, ces employés auront la priorité.

Sur le deuxième aspect de la relocalisation du personnel, les employés ont été appelés à postuler à des offres internes dans d’autres pays où le groupe est présent. Et actuellement, 25 profils sont potentiellement éligibles pour s’envoler vers de nouveaux horizons Jumia. De plus, une base de CV du personnel a été élaborée et des entreprises locales ont été prospectées. A la suite de cela, Jumia Cameroun dispose à date, sur sa table, de trois propositions de structures qui pourraient éventuellement reprendre 45% des effectifs de l’entreprise de e-commerce.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category