Ouest : des réglages à effectuer

Membre du Conseil électoral, Mohamadou Boubakar est en tournée depuis mercredi, 20 novembre 2019 dans les agences départementales, pour huiler les derniers réglages avec les partis politiques et ses collaborateurs.

Le rappel est important. Pour éviter toute surprise désagréable de rejet, les partis politiques doivent tenir compte des différentes composantes sociologiques dans la constitution de leurs listes et dossiers de candidature. Tel est le principal message que Mohamadou Boubakar, membre du Conseil électoral pour l’Ouest, rappelle aux responsables des partis politiques basés à l’Ouest, au cours de la tournée qu’il effectue depuis mercredi, 20 novembre 2019 dans les différents départements de la région. « Il s’agit de prendre en compte le genre, les minorités, les handicapés et les jeunes. Le Conseil électoral aura un regard attentif sur ce point pour que les élections soient véritablement une occasion de mettre en pratique et de consolider le vivre ensemble dans notre pays », précise Mohamadou Boubakar. C’est par une visite de courtoisie au gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, que ce dernier a entamé sa descente sur le terrain le 20 novembre dernier. Des rencontres que le membre du Conseil électoral poursuit en rendant visite aux préfets des différents départements qu’il parcourt.

« Il y a des rumeurs de refus de signature des documents qui sont le plus souvent infondées, mais nous travaillons avec tous les acteurs et chacun doit jouer son rôle en toute honnêteté », a précisé ce dernier. L’essentiel de son travail se déroule au sein des agences départementales d’Elecam. L’accent est mis sur l’évaluation du processus de toilettage des listes et de distribution des cartes électorales, du dispatching des bureaux de votes et de la disponibilité de l’ensemble des ressources humaines et matérielles pour rendre opérationnelles ces locaux pendant le scrutin. A chaque fois, les manquements et les difficultés sont notés avec des propositions pour les solutionner au plus vite. Et Mohamadou Boubakar de rappeler que « de même que nous comptons afficher les listes toilettées et définitives dans les délais, nous comptons aussi respecter les délais et toute la réglementation à tous les niveaux, au vu de l’expérience et de l’expertise qui est déjà celle d’Elecam au Cameroun ». Les dispositions de la loi et les contours réglementaires ont été rappelés aux différents acteurs sur le terrain, afin de contourner les pièges de l’ignorance à toutes les instances.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category