Un émissaire de l’ Union africaine chez le PM

Au menu de l’entretien entre Joseph Dion Ngute et Matias Bertino Matondo, la situation en République centrafricaine.

Visite de courtoisie, certes, mais qui a néanmoins permis au représentant spécial du président de la Commission de l’Union africaine et chef de mission de l’Union africaine pour la Centrafrique et l’Afrique de faire le point avec le Premier ministre, chef du gouvernement sur la situation en République centrafricaine et dans la sous-région. « Nous avons dressé un état des lieux à la suite de l’accord de paix qui a été signé le 6 février 2019 pour un retour de la paix en République centrafricaine », a indiqué à l’issue de l’entretien de près d’une heure, Matias Bertino Matondo. Le représentant spécial de Moussa Faki Mahamat a ensuite remercié les autorités camerounaises, en tête desquelles le président de la République Paul Biya pour « le soutien que le Cameroun n’a cessé d’apporter pour la stabilisation de la République centrafricaine ». Mais dans la tradition africaine, c’est connu : qui dit merci, en redemande. Matias Bertino Matondo a précisé que la rencontre avec le chef du gouvernement camerounais lui a également permis de « mener un plaidoyer pour que le Cameroun continue de jouer son rôle de leader dans la sous-région et pour l’accompagnement de la stabilisation de la République centrafricaine ».

Pour le représentant spécial du président de la Commission de l’Union africaine, le Cameroun, à travers le président de la République, Paul Biya a toujours joué un rôle majeur dans la sous-région. Il est nécessaire que cela se poursuive, parce que cela contribue à préserver parmi les Etats membres : « lorsque l’un des pays est en crise, c’est toute la sous-région qui est affectée ». Il en a également profité pour réitérer les félicitations des autorités de la Commission de l’Union africaine pour le succès du Grand dialogue national qui a été organisé au Cameroun du 30 septembre au 4 octobre 2019. Soulignant qu’il s’agit là de la meilleure façon pour les pays du continent de régler leurs différends. Matias Bertino Matondo était à la tête d’une délégation au sein de laquelle l’on retrouvait également l’ambassadeur du Cameroun en République centrafricaine, S.E. Nicolas Nzoyoum. Avant les Services du Premier ministre, l’émissaire du président de la Commission de l’Union africaine a été reçu hier en début de matinée par le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category