Bordeaux-Douala, trois ans encore

Les futurs axes de coopération mettent l’accent sur les services urbains et l’insertion professionnelle des jeunes.

Au cœur du renouvellement du protocole d’accord entre la Communauté urbaine de Douala (Cud), la ville de Bordeaux et Bordeaux-Métropole, plusieurs points : mobilité, transport, assainissement, développement durable, art, culture, santé et insertion socioprofessionnelle des jeunes. En vue aussi, des partenariats entre le port maritime de Bordeaux et le Port autonome de Douala (Pad), entre le Centre hospitalier universitaire (Chu) de Bordeaux et les hôpitaux Laquintinie et gynéco-obstétrique de Douala. En outre, une association d’hommes d’affaires bordelais a noué des relations avec le Centre d’excellence du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle.
Pour mettre tout ceci en route, une délégation bordelaise d’élus et d’hommes d’affaires a récemment séjourné à Douala. Occasion pour différences institutions de réaffirmer l’engagement suite au renouvellement du protocole d’accord, faire le point de l’avancement des projets en cours (à l’instar du projet pilote de gestion des ressources en eau et d’amélioration du système d’assainissement à Makepè Missokè, du renforcement des capacités du personnel médical de Laquintinie par le Chu et Théo aquitaine, etc.).
Il faut relever aussi qu’à cette occasion, le projet « Chantier Jeunes » d’insertion professionnelle des jeunes en difficulté des quartiers Makèpè-Missokè et Bacalan (à Bordeaux) a été lancé. Il s’agira de développer une logique d’ouverture à la citoyenneté internationale et à l’approche interculturelle, favorable au développement personnel.
En outre, il est question d’accroitre les compétences professionnelles, faciliter les échanges entres, etc. Les hôtes de la Cud ont aussi visité l’école publique de Makepè-Missokè, et visité le  centre multifonctionnel de Bépanda, où seront formés les jeunes de Makepè-Missokè dans plusieurs domaines.
Relevons que ce renouvellement d’accord n’a été possible qu’après l’évaluation jugée positive des trois premières années de coopération entre les différentes institutions, et l’accord marqué par les conseils respectifs de la Cud, de la mairie de Bordeaux, et de Bordeaux-Métropole.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category