Ordre national des médecins : l’humanisation des soins prônée

Le sujet était au cœur des travaux de l’assemblée générale ordinaire de l’instance tenues le 29 novembre à Yaoundé.

Une première rencontre pour les membres de l’Ordre national des médecins du Cameroun (Onmc), après l’assemblée générale élective tenue en mars dernier. Une première communion aussi avec leur ministre de tutelle, Malachie Manaouda. Le ministre de la Santé publique (Minsanté) était le maître de cérémonie de l’assemblée générale ordinaire de l’Onmc, le 29 novembre dernier à Yaoundé. Avec pour thème : « La couverture santé universelle au Cameroun : état des lieux ». C’était en présence de quelques membres du gouvernement, des présidents des autres ordres nationaux de la santé et de Dr Guy Sandjon, président de l’Onmc. Avant toute chose, le ministre de tutelle a pris ses marques. « Le linge sale se lavant en famille », à bâtons rompus, le Minsanté a été soumis à un jeu de questions-réponses sur les sujets brûlants liés au métier de médecin. Sur les conditions de travail et de vie du personnel médical par exemple, Malachie Manaouda a fait savoir qu’un certain nombre de chantiers sont en train de porter des fruits. « En ce qui concerne le médecin qui sort de l’école de formation, nous avons plaidé pour qu’on lui donne au moins un tiers de son salaire pour qu’il puisse se prendre en charge le temps que son dossier aboutisse. En plus de cela, nous avons mis un projet de fidélisation du personnel dans les zones difficiles en vue de motiver les médecins, sans oublier les maisons d’astreinte (…) », a confié le Minsanté qui a par ailleurs condamné tout acte de violence perpétré contre les hommes en blouse blanche dans les hôpitaux.
Ce moment ayant permis de lever le voile sur toutes les préoccupations et tous les malentendus, le ministre a tenu à entretenir les membres de l’Onmc sur l’humanisation des soins, puisque celle-ci rime avec la couverture santé universelle. Pour le Minsanté, « il s’agit d’entreprendre, pour résoudre les problèmes de l’heure et de façon pérenne, une approche globale incluant l’ensemble des professionnels, des institutions et des organisations œuvrant dans le secteur ». Cet agenda de transformation se décline ainsi qu’il suit : l’accès aux soins, la prévention, la qualité des soins, l’accessibilité géographique, mais aussi la transformation et la modernisation de l’hôpital dans son ensemble. Pour y parvenir, le patient doit être plus que jamais au centre des réflexions et des évolutions à venir. « Humaniser, c’est traiter avec dignité et respect. L’humanisation consiste à respecter la personne dans toutes ses dimensions physique, psychique, sociale et culturelle. Pour humaniser les soins, les soignants doivent prendre le temps de communiquer et de partager », a expliqué Malachie Manaouda. Au terme des travaux, le président de l’Onmc, Dr Guy Sandjon, s’est dit satisfait de ce moment de communion avec la tutelle. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category