CAN : le sprint final des préparatifs

Le ministre délégué à la présidence chargé des Marchés publics a visité lundi et mardi, les chantiers en cours dans la région de l’Ouest.

Sous le regard du ministre délégué à la présidence chargé des Marchés publics (Minmap), Ibrahim Talba Malla, et de la forte délégation qui l’accompagne, un tracteur F finisher se met à l’ouvrage ce lundi 2 décembre 2019, sur la route secondaire desservant le stade omnisports de Tocket à Bafoussam. Le béton compacté au rouleau est étalé. Deux compacteurs viennent ensuite damer et aplanir le travail. Le chantier avance à bonne vitesse. « Nous effectuons en moyenne un kilomètre avant toute halte, lorsque toutes les conditions sont réunies », précise Yannick Ndesso, l’un des techniciens à l’ouvrage. Cette application pratique rassure le Minmap sur le fait que les chantiers routiers en cours de réalisation dans la ville de Bafoussam, seront finalisés avant la prochaine CAN 2021.

Lors de cette tournée d’inspection, de contrôle, de suivi et d’évaluation des chantiers de la CAN 2021 qu’il a effectuée sur les différents sites de la région de l’Ouest, Ibrahim Talba Malla s’est dit satisfait de constater que « d’une manière générale, les ouvrages réalisés sont achevés ou en cours de finalisation ». Profitant de la saison sèche, les travaux ont avancé à grande vitesse. Les stades d’entraînement de Bafoussam-Bamendzi et du stade omnisports annexe sont finalisés et attendent d’être équipés en matériaux de bureaux et livrés. Il reste la finalisation de la piste d’athlétisme à Bandjoun et des parkings à Mbouda. Même les chantiers des logements sociaux et du centre hospitalier régional de Bafoussam sont réalisés en bonne partie. « Il reste par endroits, le second oeuvre à finaliser avec les installations électrique, l’eau et d’autres commodités », précise Elie Mba, délégué régional des Travaux publics à l’Ouest. Même les chantiers routiers jadis à la traîne, évoluent à un rythme considérable. Tout en présentant les réalisations déjà effectuées, les différents responsables de ces ouvrages sur le terrain ont été invités par le Minmap à présenter sans langue de bois, les difficultés auxquelles ils sont confrontés sur les divers sites. L’équipe multidisciplinaire qui accompagnait le Minmap s’est chargée de proposer des solutions idoines ou de noter pour la suite. La séance de travail consacrée au débriefing a permis de dissiper les malentendus, de déboucher l’accès aux financements là où cela s’imposait comme frein à l’avancement des travaux. C’est ainsi que devant le ministre délégué à la présidence de la République en charge des Marchés publics, les entreprises se sont engagées à livrer leurs ouvrages entre les mois de février et mars 2020. Même celles encore à la traîne ont fait cette promesse.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category