Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

Economie

Autoroute Yaoundé-Nsimalen : on amorce la section urbaine

Le contrat commercial du projet de construction de ce tronçon a été signé mardi à Yaoundé entre le ministre en charge du développement urbain et une entreprise chinoise.

Depuis mardi dernier, l’entreprise chinoise dénommée China Communications Construction Company Ltd (CCCC) a officiellement le quitus pour finaliser la mise en place du financement pour les travaux de la section urbaine de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen. Le mandat s’est matérialisé par la signature entre le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtès et Li Jianbin, directeur régional de la CCCC. « La signature de ce contrat commercial qui nous réunit est un préalable pour la mise en place des financements et le démarrage des travaux de construction qui dureront globalement cinq ans », a déclaré le Minhdu.

En effet, le gouvernement s’est engagé à favoriser une meilleure desserte de l’aéroport international de Nsimalen vers le centre-ville. Pour ce faire, il a opté pour la réduction de la traversée de Yaoundé ainsi que du trajet entre la ville et ledit aéroport. D’où la construction d’une autoroute reliant la capitale à l’aéroport. Les travaux ont été divisés en deux phases. A savoir, la section rase campagne et la section urbaine. Pour l’heure, la section dite en rase campagne de cette infrastructure, réalisée également par l’entreprise CCCC se dessine clairement. Ainsi, du rond-point Nsimalen en passant par les villages Toutouli, Meyo jusqu’au quartier Ahala, on peut apercevoir la matérialisation de la route sur environ 11,3 km, longueur de la section en 2x3 voies. Cependant, le ministre a exhorté l’entreprise à diligenter la mise en place de l’autoroute pour permettre de capitaliser au mieux les installations du chantier actuel.

Lors de la cérémonie, Célestine Ketcha Courtès a précisé que la section urbaine longue 12 km, comprend une voie d’emprise moyenne de 30m, constituée de 4 voies, un terre-plein central, 2 bandes d’arrêt d’urgence, des voies de service, 10 parcelles pour piéton et 11 échangeurs. Pour une enveloppe estimée à plus de 276 milliards de F. Il est également prévu des équipements connexes tels que l’éclairage public, la signalisation, ainsi qu’un aménagement paysager. Elle traversera les quartiers Ahala, Nsam, Carrefour trois statues-Oilybia Olezoa, Mess des officiers, Poste centrale, Carrefour Hilton, Carrefour Warda, Nouvelle route Bastos et la sous-préfecture de Tsinga. Un pas a été déjà réalisé en vue du lancement de cette phase. « Toutes les études, conduites par un bureau international sont terminées et les impacts environnementaux et sociaux évalués », a annoncé le Minhdu.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps