Economie

Journées nationales de la PME : des start-upeurs en vitrine

La 5e édition de cet évènement a officiellement été ouverte hier à Yaoundé par le ministre Achille Bassilekin III, représentant personnel du Premier ministre.

Pour revitaliser son tissu économique et construire le Cameroun de demain, le gouvernement mise sur les start-upeurs. C’est ce qui a motivé les engagements réitérés hier à l’ouverture de la 5e édition des Journées nationales de la Petite et moyenne entreprise (JNPM). Des journées placées sous la présidence du ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), Achille Bassilekin III, représentant personnel du Premier ministre, chef du gouvernement Joseph Dion Ngute.

Achille Bassilekin III a salué le dynamisme de ces jeunes dont les activités constituent 95 % du tissu économique national. Le Minpmeesa s’est engagé à améliorer davantage le climat des affaires et à assurer la durabilité des startups. Dans la même logique, il leur a fait part des différentes réformes mises sur pied en faveur de la promotion de l’entrepreneuriat au Cameroun. Il s’agit entre autres de la pépinière d’entreprises d’Edéa qui a récemment accueilli sa première cuvée, la finalisation du kit du jeune entrepreneur et la plateforme de suivi et d’accompagnent des entrepreneurs mise en ligne dernièrement. Les préoccupations des Pme étant transversales, le Minpmeesa a interpellé les partenaires au développement et les promoteurs d’établissements financiers à mieux les accompagner.

Pour leur part, les entrepreneurs ont salué ces mesures du gouvernement. Leur représentant, Jean Patrick Ketcha, membre fondateur de Spread Ideas Kamerun, a tout d’abord exprimé sa gratitude au chef de l’Etat pour l’attention qu’il leur accorde et sa contribution à l’essor de l’écosystème entrepreneurial. Le porte-parole des start-upeurs a également présenté les opportunités de financement des start-ups en appelant ses frères d’arme à plus de collaboration pour proposer une alternative constructive. Il a aussi plaidé pour plus d’investissement dans les marques locales et exhorté le Minpmeesa à lever les écueils liés au délai de paiement des factures. « Nous sommes le fer de lance de la nation. Un fer forgé d’ingéniosité, d’imagination et d’abnégation, et engagé dans la création d’emploi », a M. Ketcha déclaré. Ouvertes hier autour du thème « Financement des startups dans le développement de la Pme au Cameroun : défis et opportunités », les journées poursuivent au Palais des Congrès de Yaoundé à travers des activités de réseautage et des rencontres B to B.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps