Niger : un appui militaire américain

Le don américain, reçu la semaine dernière, est destiné à la lutte contre les assauts terroristes dans le pays.

Treize véhicules blindés Mamba, 86 systèmes radios et quatre containers blindés ont été remis la semaine dernière au ministère nigérien de la Défense, par Eric Whitaker, ambassadeur des Etats-Unis au Niger. 47 autres véhicules « blindés tactiques », des pièces de rechange et des équipements de protection individuelle seront bientôt acheminés. Le don est le symbole de la « vitalité des relations entre la République du Niger et les Etats-Unis », a déclaré Issoufou Katambé, le ministre de la Défense, au cours de la cérémonie de remise de ce matériel. Les équipements sont destinés aux militaires nigériens engagés dans les opérations de la force antidjihadiste du G5-Sahel dont les autres pays membres sont : le Tchad, le Mali, le Burkina Faso et la Mauritanie. En février 2020, les Etats- Unis vont encore fournir au Niger un avion de transport militaire Hercules C-130. Ils ont déjà fourni des pièces détachées, des formations de pilotes, d'équipages, de mécaniciens aux spécialistes nigériens.

En 2015, le Niger et les Etats-Unis avaient signé un accord militaire sur la sécurité et la bonne gouvernance, selon lequel les deux pays s'engageaient à travailler ensemble sur la lutte contre le terrorisme. Ce type d’aide n’est donc pas une première, loin de là. En 2015, deux avions de surveillance et un bâtiment de communication militaire avaient été offerts au Niger.

Depuis plusieurs années, Washington ne cesse d’augmenter sa présence militaire dans ce pays du Sahel en proie aux exactions des les djihadistes. Soldats américains et nigériens font patrouilles communes et combattent côte à côte dans le Nord du pays à Agadez. Le pays de Donald Trump a également construit une base de drones armés, permettant de traquer les djihadistes dans toute la bande sahélienne. Le Niger fait face à des groupes djihadistes à ses frontières malienne et libyenne au Nord et à Boko Haram à sa frontière nigériane au Sud-Est. Le 4 octobre 2017, quatre soldats américains et cinq militaires nigériens avaient été tués dans une embuscade à Tongo Tongo, un village proche du Mali.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category