Niger : plus de 71 morts dans une attaque terroriste

L’assaut de mercredi soir au camp militaire d’Inates à l’Ouest du pays a été perpétré par des assaillants lourdement armés.

71 militaires tués, 12 blessés, des disparus et un nombre important de terroristes neutralisés. Tel est le bilan d’une attaque survenue mercredi à la frontière malienne, selon le ministère nigérian de la Défense. « Les combats » qui ont duré trois heures, ont été « d’une rare violence, combinant des tirs d’artillerie et l’emploi de véhicules kamikazes par l’ennemi », souligne le communiqué, estimant à « plusieurs centaines », le nombre de « terroristes lourdement armés ». L’attaque d’Inates est la plus meurtrière depuis le début de l’offensive djihadiste au Niger, en 2015.  Le président nigérien Mahamadou Issoufou a dû interrompre sa participation à une conférence internationale en Égypte pour rentrer à Niamey, où il a présidé hier à Niamey, une réunion du Conseil national de sécurité. A l’issue de cette réunion, un deuil national a été décrété dans le pays.
Un précédent bilan de source sécuritaire faisait état de plus de 60 morts, précisant que « les terroristes ont pilonné le camp à l’aide d’obus » et que beaucoup de victimes étaient décédées dans des explosions de dépôts de munitions et de carburant. L’attaque de mercredi intervient quelques jours seulement après la remise d’importants matériels militaires au Niger par les Etats-Unis dont des véhicules blindés et des équipements de protection individuelle. Les assauts des terroristes sont devenus réguliers dans le Sahel, les uns aussi audacieux et meurtriers que les autres.   
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category