Réformes des finances publiques : les priorités de 2020

Elles ont été définies au terme de la réunion du comité chargé de cette problématique, présidé par le ministre des Finances vendredi dernier à Yaoundé.

Evaluant les réformes listées dans le plan global de réformes de la gestion des finances publiques 2019-2021, plan adopté au terme de la session du comité de décembre 2018, de nombreuses avancées ont été observées. « Nous avons tenu le premier débat d’orientation budgétaire au parlement. Le premier ministre a signé cinq décrets sur la réforme. Le plan comptable, la nomenclature budgétaire, le tableau des opérations financières, la réforme comptable qui a démarré de manière satisfaisante », a relevé Cyrill Edou Alo’o, directeur général du budget au terme des travaux de la 7e session du comité de pilotage de la plateforme de dialogue sur les finances publiques qui s’est déroulée vendredi à Yaoundé. La rencontre était présidée par le ministre des Finances, Louis Paul Motaze.

Les différents acteurs ont aussi planché sur les points qui ont moins bien fonctionné, notamment la non création du comité de cadrage macroéconomique et budgétaire, le non-respect des obligations en matière de production des données nécessaires à la gestion des finances publiques et leur mise à la disposition des utilisateurs. On parle aussi de la conduite et de la publication des rapports d’audits indépendants annuels du système de passation des marchés publics, et de l’amélioration de la gouvernance stratégique et financière des entreprises publiques qui ont fait défaut.

Ainsi donc des dispositions ont été adoptées pour améliorer la réforme des finances publiques en 2020. Elles concernent par exemple la sensibilisation sur la réforme du compte unique dont le processus tarde à être mis en place. « Le ministre a préconisé que nous puissions bien communiquer là-dessus et avoir une bonne planification des activités pour permettre que l’ensemble des acteurs se mobilise pour faire aboutir cette réforme », a indiqué Cyrille Edou Alo’o. Autre recommandation : l’ouverture des discussions au cours de la prochaine session des questions de décentralisation, précisément sur les aspects de mise à disposition des ressources aux collectivités. Il y a aussi la poursuite de la mise en oeuvre de la réforme comptable et l’optimisation de la chambre des comptes dans ses nouvelles missions.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category