Etats Unis–Corée du Nord : Washington veut renouer le dialogue

Un émissaire américain séjourne depuis dimanche à Séoul à l’effet de solliciter la médiation sud-coréenne dans le différend avec la Corée du Nord.

Alors que la Corée du Nord poursuit ses tirs de missiles, les Etats-Unis tentent de renouer le dialogue avec Pyongyang. Dans cette perspective, Washington a dépêché à Séoul Stephen Biegun, son émissaire, pour demander aux dirigeants sud-coréens de convaincre leurs voisins du nord de revenir à la table des négociations. « Il est temps de nous mettre au travail…Vous savez comment nous joindre », a déclaré le diplomate américain à sa descente d’avion dimanche. Un vœu qui a peu de chance de trouver un écho favorable auprès de Pyongyang  qui exige à Washington des concessions et un allègement des sanctions. Difficile à dire si la rencontre la rencontre prévue à la frontière avec les négociateurs nord-coréens aura lieu. 
Deux jours avant l’arrivée de Stephen Biegun à Séoul, la Corée du Nord a procédé son deuxième essai de fusée en six jours. D’aucuns pensent que c’est un test de moteur au sol. Des signes qui semblent éloigner les espoirs d’un compromis d’ici la fin de l’ultimatum donné aux Etats-Unis prévu à fin décembre courant. Depuis deux ans, Pyongyang exige des concessions en échange de l’arrêt de ses essais nucléaires et de ses tirs de missile à longue portée.  Le 3 décembre dernier, la Corée du Nord soulignait que l'échéance approchait pour que les Etats-Unis présentent une nouvelle proposition dans leurs négociations, avertissant que c'est à Washington de décider de quel type de «cadeau de Noël» il veut obtenir. Dans une déclaration, Ri Thae-song, vice-ministre nord-coréen chargé des Affaires américaines, soupçonnait Washington de parler de dialogue pour gagner du temps, sans prendre aucune décision.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category